in

Après les attentats, ils veulent faire vivre la fraternité le 11 de chaque mois

On pensait l’esprit du 11 janvier enterré, c’était sans compter les initiatives de la société civile dont un mouvement de fraternité tente d’émerger. 

Petit retour en arrière, les 7, 8 et 9 janvier dernier, la France est ensanglantée par plusieurs attentats terroristes. 17 personnes sont assassinées et c’est la liberté d’expression ainsi que le vivre ensemble qui sont visés. Le choc est immédiat. Dès le soir du 7 janvier, des milliers d’anonymes se rassemblent sur les places pour témoigner de leur solidarité pour les victimes ainsi que pour rappeler leur attachement à la liberté d’expression. Ces mouvements atteignent leur point d’orgue le dimanche 11 janvier, alors que 4 millions de personnes se rassemblent dans les petites et grandes villes. Ce jour-là, beaucoup parlent d’une journée historique, mais d’une journée qui ne rentrera dans l’Histoire que si « quelque chose change ».

Cet après 11 janvier pourrait avoir trouvé un nouveau souffle puisque plusieurs personnalités ont lancé un appel à « faire vivre et grandir l’esprit de fraternité du 11 janvier » en organisant des rassemblements de partage, le 11 de chaque mois. Pour en savoir plus sur ce mouvement, nous nous sommes entretenus avec Benjamin Ball, membre fondateur du mouvement du 11 janvier.

CitizenPost – Qui sont les initiateurs du mouvement du 11 janvier ?

Benjamin – L’initiative a été proposée par les Etats Généraux du Pouvoir Citoyen une plate forme qui depuis octobre travaille à relier les réseaux et les collectifs qui contribuent déjà, par leurs raisons d’être et leurs engagements, à régénérer la démocratie et le “vivre ensemble”. L’appel à un mouvement du 11 janvier est soutenu par une cinquantaine de personnalités parmi lesquelles les philosophes Patrick Viveret et Abdennour Bidar, Claude Alphandery président fondateur du labo de l’ESS, et Jean Baptiste Foucault, fondateur du Pacte Civique ou Roland Gori de l’Appel des Appels. Cet appel peut être signé sur http://mouvementdu11.wesign.it/fr

– Quel est le but de ce mouvement ?

Le but du mouvement du 11 janvier est de faire vivre et grandir l’esprit de fraternité exprimé le 11 janvier par des millions de personnes rassemblées dans les villes de France et ailleurs. Pour cela, nous invitons à l’organisation de rassemblements les 11 de chaque mois sur le thème de la fraternité.

– Quelles formes prendront les rassemblements prévus le 11 mars, et où seront-ils organisés ?

Les rassemblements du 11 mars prendront la forme de fêtes de la fraternité. Ces fêtes mêleront convivialité et échange, partage d’expériences et moments musicaux. Chacun est invité à venir avec quelque chose à partager, des idées, à boire et à manger, de la musique, des créations artistiques, des expériences, etc.

Les rassemblements suivants sont déjà fixés :

Paris de 18H00 à 20H00 place de la République

Lyon 18H00 place des Terreaux (Hôtel de Ville)

Dignes les Bains 18H00 Place du Général de Gaulle

D’autres sont en cours de préparation à Grenoble, Toulouse et Concarneau.

– Qu’est-ce que l’esprit de fraternité du 11 janvier et pensez-vous vraiment qu’il puisse persister près de 2 mois après, et ce malgré le retour du jeu politique ?

L’esprit de fraternité du 11 janvier, c’est une mobilisation sans précédent pour le vivre ensemble, une réaction saine calme et ouverte pour faire face aux actes de haine. Des millions de personnes se sont rassemblées pour dire leur attachement à la liberté d’expression, pour indiquer qu’elles ne cédaient pas à la peur et souhaitaient construire une société fraternelle plutôt qu’une société du repli.

Le jeu politique ne peut pas enterrer cet esprit, car le cœur du 11 janvier n’était pas les quelques chefs d’États et représentants politiques présents ,mais les millions de citoyens anonymes rassemblées. Faire vivre et grandir cet esprit appartient à tous, c’est pourquoi nous appelons les citoyens la société civile, les institutions à se mobiliser les 11 de chaque mois pour des fêtes de la fraternité

Retrouvez ci-dessous l’appel du 11 janvier :

 Interpellés et  touchés par l’immense vague de solidarité humaine incarnée par les marches silencieuses du 11 janvier 2015 nous, citoyens en France en Europe et dans le monde,  refusons de voir cet élan  se perdre et nous engageons mutuellement  à entretenir cette flamme pour permettre que partout l’esprit de fraternité, de convivialité et de vivre-ensemble l’emporte sur les forces de la haine et de la destruction.

Pour exprimer notre soutien aux valeurs de liberté, d’ouverture et de dialogue dans le respect de la dignité humaine, nous invitons toutes celles et tous  ceux qui les partagent, à célébrer et à faire revivre cette vague de solidarité tous les 11 du mois. Cela peut se faire en se réunissant dans des lieux symboliques, sur des places publiques, en créant des espaces de dialogue, en particulier  avec celles et ceux qui ne se sont pas forcément sentis concernés par ces manifestations. Ou encore en manifestant ce jour là l’esprit de la fraternité par un geste symbolique (bougies, rubans, crayons  etc. )

Vous pouvez rejoindre ce mouvement en signant de votre nom, en partageant ces engagements, et en les faisant connaitre largement parmi vos amis, à travers tous vos réseaux sociaux, afin que ce mouvement incarnant l’esprit de fraternité puisse croître et se renforcer chaque mois davantage. Nous vous donnons rendez-vous tous les 11 des mois suivants, , afin de faire du 11, date souvent sinistre du coté des logiques meurtrières ( coup d’état contre Allende, attentats aux États Unis et en Espagne ) une date symbolique des forces de  vie, de convivialité et de démocratie !