in

Un ancien ambulancier dédie sa vie à réaliser le dernier vœu de patients en phase terminale

Crédits : Stichting Amulance wens

Depuis plus de 10 ans, un ancien ambulancier néerlandais fait le bonheur de nombreux patients en fin de vie. Il a aménagé des ambulances avec un objectif précis : réaliser le dernier vœu de ces personnes. Actuellement, près de 15 000 patients ont déjà profité de cette superbe initiative.

Réaliser leur dernier souhait

Kees Velboer est un ambulancier néerlandais d’une soixantaine d’années à la retraite. Avec sa compagne, l’homme a créé en 2007 une association nommée Stichting Amulance wens. Son objectif ? Réaliser le dernier vœu des patients en phase terminale à l’aide de six ambulances aménagées. Depuis treize ans, près de 15 000 patients ont bénéficié de cette générosité.

Cette association met un point d’honneur à réaliser ces vœux, quelle que soit leur excentricité. Selon le souhait, la sortie en ambulance peut durer de quelques heures à une journée entière. Il peut s’agir d’une simple balade en bord de mer, d’un retour vers un lieu précis, d’une visite de zoo ou de musée ou encore d’une participation à un événement culturel ou sportif.

football dernier souhait patient
Crédits : Stichting Amulance wens

Un écho mondial

La devise de Kees Velboer ? “Nous ne pouvons pas les faire aller mieux, mais nous pouvons leur procurer une joie immense”. Il s’agit de construire un dernier souvenir heureux pour ces personnes ainsi que leur famille. Cette initiative a par ailleurs suscité un grand enthousiasme aux quatre coins du monde et l’idée a été reprise dans 14 pays, dont l’Australie. La France est absente de cette liste, mais qui sait, quelqu’un aura peut être un jour envie de s’y mettre.

Kees Velboer a par ailleurs évoqué son souvenir le plus touchant et il ne s’agissait pas d’une demande extravagante, preuve que les choses les plus simples restent les plus authentiques. Il s’agissait d’une dame qui se trouvait à l’hôpital depuis des mois. Un jour, elle a reçu un diagnostic engageant son pronostic vital et a été transférée dans un hospice. Son dernier souhait ? Revoir sa maison une toute dernière fois. Une équipe de Stichting Amulancewens l’a donc amenée jusqu’à son ancienne maison, qu’elle a contemplée durant une heure. La dame est morte deux jours plus tard, mais celle-ci a eu un intense moment de bonheur avant de partir.

Chaque jour, cette association vient en aide à six personnes en fin de vie. Les équipes sont composées de 270 bénévoles tous formés aux soins médicaux de jour comme de nuit. Voici un reportage d’environ 15 minutes publié par la chaîne japonaise NHK montrant notamment l’écho mondial qu’a suscité cette belle initiative :