Voici le son mystérieux qu’émet un trou noir…

trou noir
Crédits : geralt / Pixabay

Le 4 mai dernier, la NASA a partagé sur sa chaîne YouTube le son envoûtant qu’émet un trou noir de la constellation Persée. Située à plus de 200 millions d’années-lumière de la Terre, il s’agit d’un amas de galaxies entouré de gaz chaud. C’est d’ailleurs grâce à ces gaz que l’on peut en déduire le chant mystérieux de ce trou noir.

La NASA a réussi à décrypter le son d’un trou noir depuis la Terre, ce qui est exceptionnel sachant que l’espace est vide. Il n’y a donc pas la possibilité que des sons se déplacent entre eux, ce qui rend l’espace silencieux. Ce chant intriguant provient d’un trou noir se trouvant en plein centre de l’amas de galaxies nommé Persée. Cela fait déjà dix-neuf ans que les astronomes ont découvert cette constellation. Ils se sont donc penchés sur les gaz émis par cette dernière. C’est notamment grâce à leurs recherches qu’ils ont pu distinguer le son assez mystérieux du trou noir de Persée.

Mais comment un son se déplace-t-il dans l’espace ?

pendule de newton
Pendule de Newton. Crédits : ColiN00B / Pixabay

Pour comprendre ce phénomène, rappelons comment se déplace un son dans l’air. Lorsqu’on émet un son, on propage des vibrations dans un milieu, qu’il soit gazeux, liquide ou solide. Ce sont les molécules présentes dans ce milieu qui vont se rapprocher, puis se déplacer entre elles de proche en proche. Pour illustrer cette explication, prenons l’exemple de la pendule de Newton. Les billes sont assez proches pour transmettre l’énergie de la première à la dernière bille. L’absence de molécules réduirait donc la transmission du son dans un milieu. C’est donc grâce aux gaz qui entourent le trou noir de Persée que la NASA a pu distinguer un son émis par ce dernier.

Seulement une hypothèse

En réalité, la vidéo sur le son du trou noir partagé par la NASA n’est qu’une sonification, c’est-à-dire la traduction d’une image en son grâce aux rayons X. Cela reste donc une interprétation. En se déplaçant, les gaz émis par le trou noir de Persée se  percutent, puis se compressent et génèrent de la lumière. C’est donc grâce à ces lumières que la NASA a pu en obtenir un son. Selon la NASA, cette lumière a pu être observée et lue grâce au centre de rayons X Chandra et au télescope Hubble. Suite à la traduction de l’image, le son du trou noir est en fait inaudible à l’oreille humaine. La NASA a donc extrait ses sons et les a augmentés de 57 octaves, ce qui donne le fameux chant que l’on peut entendre.