in

1,2 tonne de déchets ont été ramassés lors du Grand Défi à Marseille

Crédits : RomoloTavani / iStock

La mer et son horizon, ses eaux bleues, sa faune et sa flore : un vrai petit paradis… qui se transforme peu à peu en déchetterie ! En effet, il y a de plus en plus de déchets dans la mer. Pour lutter contre la pollution des eaux, Marseille a organisé la première compétition de ramassage de déchets d’Europe !

Petit briefing sur la pollution des eaux

Aujourd’hui, on estime à 540 millions le nombre de déchets présents dans les profondeurs marines d’Europe ! Ce chiffre est exorbitant et correspond à 50 millions de tonnes de détritus déversés dans les eaux par les 20 pays européens !

Les causes

80% de ces déchets proviennent de la terre (plages touristiques, emballages plastiques, bouteilles, mégots, etc.) et 20% d’entre eux sont d’origine maritime. Cette deuxième catégorie est liée à la pêche (perte de filets, de cordes, matériel usagé, etc.).

Si ces chiffres sont alarmants, il faut savoir qu’ils n’incluent pas le rejet d’eaux sales, de pétrole et de produits toxiques qui, eux aussi, infligent de nombreux dommages aux mers et océans.

Les conséquences

L’amas de déchets au fond des eaux engendre une production de gaz toxiques qui tuent non seulement la faune, mais également la flore sous-marine. Outre la toxicité des déchets, il arrive que les animaux les ingèrent, mais n’arrivent pas à les digérer. Ils meurent donc par étouffement. 

Si l’on pourrait penser que seule la vie sous-marine est affectée par la pollution, il est important de savoir que l’Homme aussi peut être touché. En effet, à long terme, la pollution croissante des eaux peut contaminer les êtres humains par le biais de la baignade ou de la consommation de fruits de mer. L’OMS répertorie chaque année 250 millions de cas de contamination dans le monde, tous dus à une baignade dans les eaux polluées.

déchets eaux pollution mer
Crédits : AFP / Youtube

Le Grand Défi : un premier pas vers la guérison des mers !

Qu’est-ce que le Grand Défi ?

Le Grand Défi était la première compétition de ramassage de déchets d’Europe ! Cet événement, ouvert à tous, a été accueilli par la France et s’est déroulé plus précisément à Marseille.

C’est donc le 30 mai dernier que 80 participants et 20 sportifs de haut niveau se sont affrontés au cours d’une course de kayak de 8 kilomètres à réaliser en équipe. Cette dernière doit être composée de kayakistes et de nageurs. Cependant, il ne s’agissait pas d’une simple course de kayak, car suite à cette course, 3 prix ont été remis :

  • Un prix pour l’équipe qui a ramassé le plus de déchets
  • Un autre pour celle qui a trouvé le déchet le plus insolite
  • Et un dernier pour celle qui a trouvé le “Grand Saphir”. Il s’agit d’un saphir en plastique recyclé et caché sur le parcours. 

Le programme de la journée

En premier lieu s’est déroulée la course de kayak, événement principal de la journée, qui a permis de récolter 1,2 tonne de déchets selon les organisateurs. Ensuite, la remise des prix s’est effectuée avant de laisser place à un grand rassemblement dans le village d’arrivée, où les personnes présentes ont pu profiter d’animations en tous genres, d’interventions de spécialistes du sport écoresponsable, mais aussi d’un concert.

L’événement étant soutenu par les associations locales de protection de l’environnement, les personnes présentes ont pu participer à un grand ramassage de déchets sur la plage de l’Escale !

kayak
Crédits : skeeze / Pixabay

Les grands plus de l’événement

Participer au Grand Défi était également synonyme de passer un bon moment avec une personnalité sportive reconnue qui était chargée de coacher les participants et de les accompagner tout au long de la course. Coralie Balmy, Frédérick Bousquet, Fabien Gilot et d’autres grands sportifs et athlètes nationaux étaient ainsi présents à l’événement.

Si l’inscription a coûté 35 euros par personne, il faut savoir que les participants ne sont pas repartis les mains vides ! En effet, il leur a été remis :

  • Des bracelets écoresponsables
  • Une gourde thermos
  • Un sac de ramassage conçu en voile recyclée et filet de pêche
  • Des bières bio et une bouteille de vin bio
  • Des T-shirts en coton bio

Vous aimerez aussi :

Des villes installent des plaques “Ici commence la mer, ne rien jeter” pour éviter la pollution des océans

Le Parlement européen a interdit la pêche électrique !

Arctique : la Norvège renonce aux forages pour trouver du pétrole !

Source