in

Dès 2016, enseignants et étudiants pourront porter une arme dans les universités du Texas

Dès 2016, les étudiants et professeurs de l’État du Texas pourront avoir une arme en leur possession dans l’enceinte des campus universitaires. Une initiative des pro gun pour lutter contre les tueries de masse, phénomène majoritairement américain.

À partir du 1er août 2016, les étudiants et professeurs pourront porter une arme sur eux dans les universités texanes, sous réserve d’avoir obtenu préalablement un permis et atteint un âge de 21 ans minimum. Ce projet, validé par le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott, sera mis en application à une date symbolique comme l’indique Le Monde ce 16 juin 2015. Cette dernière « célébrera le cinquantième anniversaire d’une tuerie perpétrée par un tireur » à l’Université du Texas d’Austin. Le 1er août 1966, un certain Joseph Whitman avait alors éliminé 16 personnes, blessé 30 autres, et ce après avoir assassiné sa mère et son épouse.

À quelques centaines de kilomètres d’Austin se trouve la tristement célèbre ville de Columbine dans l’état du Colorado. Le 20 avril 1999, deux étudiants avaient fait irruption dans le lycée de la ville et ont abattu froidement 12 étudiants et 1 professeur, faisant également 24 blessés. Un film a raconté cette histoire : Elephant, Palme d’or au festival de Cannes en 2003.

Permettre aux professeurs et étudiants de porter une arme dans l’intégralité des bâtiments des établissements universitaires de l’état du Texas pourrait être, selon les pro gun, une protection supplémentaire contre les tueries de masse fréquentes aux États-Unis : 9 tueries ces 10 dernières années, pour 82 morts.

Et pourtant, l’aboutissement d’un tel projet de loi n’est pas une première puisque huit autres états l’appliquent déjà (Arkansas, Colorado, Idaho, Kansas, Mississippi, Oregon, Utah et Wisconsin). Le Texas sera dont le neuvième état américain à accepter les armes dans les établissements universitaires, application renforçant concrètement le deuxième amendement de la Constitution des États-Unis, ce dernier autorisant les citoyens américains à porter une arme.

« Une société armée est une société sûre, donc à chaque fois que les armes à feu sont contrôlées, il y a beaucoup plus de risques qu’il y ait des victimes. » déclarait au New York Times du 2 juin 2015, l’auteur de la loi : Jonathan Stickland, un républicain membre de la Texas House of Representatives du district 92.

Cette application devrait ravir, une fois de plus, la National Rifle Association (NRA), cette association à but non lucratif de protection des droits civiques, véritable lobby influent en politique. Cette association a pour objectif de promouvoir les armes à feu aux États-Unis.

Concernant le port d’arme en milieu universitaire, les arguments avancés par les défenseurs de la loi sont une plus grande capacité à appréhender un tueur s’il se retrouve face à des personnes armées, ainsi qu’une meilleure possibilité de défense de la part des jeunes filles dans le cas d’agressions sexuelles.

Sources : New York TimesLe MondeMetronewsKonbini