in

Pourquoi des écoles américaines ont interdit à leurs élèves de poser un genou à terre

Des directeurs d’établissements scolaires ont annoncé à leurs élèves et étudiants qu’il était interdit de poser un genou à terre pour suivre le mouvement des joueurs de football américain protestant contre le racisme.

Le 22 septembre 2017, Donald Trump s’en est violemment pris à Colin Kaepernick, un joueur de football américain à qui l’on a imposé au chômage forcé malgré le fait qu’il est l’un des meilleurs quarterbacks du pays. Ses prises de position politiques telles que bouder l’hymne national avant les matches pour dénoncer les violences policières envers les personnes noires ont pour l’instant eu raison de la suite de sa carrière.

Le 24 septembre 2017, environ 150 joueurs de la National Football League (NFL) ont posé un genou à terre pendant l’hymne national dans différents stades du pays. Le but ? Rendre hommage à Colin Kaepernick et dénoncer le racisme aux États-Unis ainsi que l’Amérique dessinée par Donald Trump. Ce geste pacifique baptisé « take a knee » a ensuite été repris par des artistes de tous bords.

Certains lycées américains craignent que ce geste de protestation arrive jusqu’à l’intérieur de leur enceinte. Que ce soit au lycée ou à l’université, les étudiants doivent se tenir debout durant l’hymne national d’avant-match, la main sur le cœur. Selon le New York Times ayant révélé l’information, les lycées ont voulu prendre les devants et ont tout simplement interdit aux élèves de faire comme leurs ainés de la NFL.

Le quotidien américain a dévoilé des documents émis par divers établissements des états de Californie et de Louisiane. Pêle-mêle, nous retrouvons diverses sanctions qui pourraient être appliquées en cas de non-respect de la nouvelle règle. Il pourra s’agir de pénalités concernant la pratique du football au sein de l’établissement caractérisées par une réduction du temps de jeu autorisé pour les coupables, voire une mise à l’écart de l’équipe. Des manquements répétés pourraient même occasionner une exclusion de l’établissement.

Voici la déclaration de Donald Trump à propos de Colin Kaepernick (bien qu’il ne le nomme pas) :

Sources : New York TimesSlate

Pourquoi des écoles américaines ont interdit à leurs élèves de poser un genou à terre
Notez cette actu