in

La carte des inégalités à travers le monde

Un journal de Hong Kong a élaboré une cartographie destinée à montrer les fortes inégalités partout dans le monde. Dans cette ville État très riche et dynamique, les inégalités sont pourtant très importantes.

À Hong-Kong, il existe aujourd’hui 45 milliardaires. Cependant, les inégalités se sont rapidement développées depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997, alors que la cité faisait partie des Quatre Dragons asiatiques. Selon le journal South China Morning Post dans un article publié en janvier 2015, il s’agit d’un fossé qui occasionnerait une forte politisation de la ville.

Ce quotidien qui plusieurs fois par semaine dédie une page d’information à un sujet majeur, a remporté des dizaines de prix en Asie, en Europe et aux États-Unis et s’est lancé dans l’élaboration d’une carte titrée « L’inégalité au sein de chaque pays d’après le coefficient de Gini ». Elle est l’œuvre de Darren Long, qui dirige les équipes graphiques du South China Morning Post.

La carte utilise le coefficient de Gini pour mesurer la répartition des richesses dans chaque pays. Elle montre également la part de la richesse mondiale détenue par les plus fortunés et ceux qui le sont moins, ou encore l’évolution des inégalités de revenus.

Quelques chiffres intéressants ? Par exemple, la carte nous explique que 80 personnes détiennent ensemble la moitié des richesses mondiales, que les États-Unis comptent le plus de milliardaires (492) et de patrimoine total (2.300 milliards de dollars), ou encore que les inégalités les plus criantes dans le monde se trouvent en Afrique du Sud, en Namibie et au Botswana.

1305_p51-nouveau
Credit: Census and statistic department Bauhinia Foundation

Sources : South China Morning PostCourrier International