in

En Chine, il existe un village où tout le monde pratique les arts martiaux !

Il existe un village en Chine où l’intégralité des habitants pratique le Kung-Fu, soit les arts martiaux chinois. Il s’agit d’un village habité par des représentants d’une minorité chinoise : les Dong.

Le village de Ganxi situé dans la province du Guizhou (sud de la Chine) est peuplé par des Dong, une des 56 ethnies que compte la Chine. Il comporte 123 ménages qui pratiquent les arts martiaux tous les jours. Ganxi est un village rural où les habitants sont aussi experts en agriculture qu’en arts martiaux, d’où sa célébrité. Jeunes, vieux, femmes, hommes, tout le monde s’y met !

De plus, il semble que les habitants connaissent différentes formes de Kung-Fu. En réalité, ce terme désigne les arts martiaux chinois aussi bien externes (basés sur le physique et la vitesse) tels que les boxes chinoises, qu’internes (basés sur le développement personnel) comme le célèbre Tai-chi-chuan millénaire. À Ganxi, des combats amicaux sont régulièrement organisés entre les villageois afin de mesurer leur valeur et progresser. Ils ont parfois, au-delà de l’usage du corps, des armes telles que des bâtons ou des fourches.

Le village de Ganxi a été créé pendant le règne de la dynastie Ming entre l’an 1368 et l’an 1644. Cependant, l’origine d’un tel amour envers les arts martiaux reste à éclaircir de manière plus précise. Selon certains villageois, dans un passé lointain, le bétail était régulièrement attaqué par d’autres animaux sauvages. Ainsi, le village avait encouragé chaque famille à former au moins un jeune à la pratique des arts martiaux. Leur entrainement reprenant des gestes de prédateurs tels que le serpent, le tigre, ou encore le dragon, animal légendaire, leur ont permis d’inventer certaines formes de Kung-Fu.

t0113c2810872329930

t0194ceaf14dcaca214

Sources : Daily MailChine Informations

Crédit photo : BBS People