in

Dans le Colorado, les taxes sur le cannabis financent l’aide aux SDF

En 2014, l’État du Colorado, aux États-Unis, légalisait le cannabis à usage récréatif et y ajoutait une taxe rapportant des millions de dollars pour financer différents projets éducatifs ou encore sociaux. À Aurora, c’est aux SDF qu’elle va bénéficier.

Aurora est la troisième plus grande ville de l’État du Colorado, dans l’ouest des États-Unis, et la ville a annoncé qu’elle allait utiliser 1,5 million de dollars, issu des taxes perçues sur la vente de cannabis à usage récréatif, pour le financement des associations d’aide aux sans-abris. Si l’annonce a été faite en septembre 2015, la ville va désormais passer à l’action et a choisi quels seront les bénéficiaires de ces aides.

Ainsi, une association qui aide des familles vivant dans des motels devrait recevoir 200 000 dollars (environ 177 000 euros), par exemple. D’autres associations bénéficieront également d’une grande aide, et les revenus de ces taxes sur le cannabis permettront également de financer des minibus pour faire des rondes pour venir en aide aux personnes sans-domicile fixe, ou encore la construction de nouveaux parcs.

marijuana-1114713_960_720

Avec vingt points de vente de cannabis à usage récréatif (pour un maximum de 24), la ville d’Aurora prévoit que ces impôts rapporteront 5,4 millions de dollars en 2016, et un million de plus en 2017.

C’est en 2014 que l’état du Colorado a rendu légal le commerce de cannabis à usage récréatif. On compte également dans cette légalisation une taxe de 15% sur les ventes en gros de cannabis, laquelle est utilisée dans la rénovation et la construction des écoles publiques de l’État. Les villes profitent de ces nouveaux revenus pour utiliser l’argent de manière intelligente, comme à Pueblo, où ils ont permis d’offrir plus de 700 000 dollars de bourses universitaires aux étudiants.

Des initiatives qui s’étendent désormais à d’autres états que le Colorado, puisque la ville de Los Angeles, en Californie, débat sur la mise en place d’un impôt de 15% sur la culture et la vente de cannabis thérapeutique pour financer un complexe de logements sociaux.

Source : huffingtonpost