in

Confinement : et si les personnes fragiles affichaient un chiffon rouge pour rompre l’isolement ?

Crédit photo : Public Domain Pictures

Depuis le lundi 16 mars 2020, et ceci pour lutter contre le Coronavirus, la France est en confinement pour une durée de deux semaines minimum. Rester chez soi sans pouvoir sortir est déjà très compliqué mais il l’est encore plus pour les personnes qui sont isolées. Qu’elles soient âgées, malades ou seules ; cette situation est encore plus difficile à appréhender pour ces personnes. Pour lutter contre cette solitude, un habitant du Lot propose une solution pour pallier à ce problème.

Un drap ou un chiffon rouge accroché à la fenêtre

Peu importe le type de tissus qui est accroché, l’essentiel c’est qu’il soit rouge et bien visible aux yeux de tous. “C’est valable pour toutes personnes qui se trouvent dans une détresse sociale, qui a besoin d’une écoute. Si vous voyez un chiffon rouge à une fenêtre, allez sonner chez cette personne, rendez-lui service si nécessaire, tout en respectant les consignes et en restant à distance“, propose Christian Meunier, président de l’association Aéré 46, lui même diabétique. Cette association fait de l’information ainsi que de la prévention chez les malades chroniques. Pour les personnes qui ne peuvent plus sortir de chez elles, il a décidé de lancer une page Facebook. Sur cette page, des rendez-vous quotidiens sont prévus notamment avec des, cuisiniers ou encore des nutritionnistes. Ils vous donneront des conseils pour cuisiner pendant ce confinement.

home-confinement
Crédit photo : Picpédia

L’entraide s’organise

Plusieurs initiatives d’entraide et de soutien ont vu le jour depuis le début du confinement. Tous les soirs à 20 heures, les Français se retrouvent sur leur balcon pour applaudir le personnel de santé qui est en première ligne contre l’épidémie de coronavirus. Autre initiative, des enfants partagent leurs dessins avec des personnes âgées en situation d’isolement. Pour les soignants aussi les propositions d’aide se multiplient. À Bayeux, les propriétaires de studios qui sont vides et proches de l’hôpital, proposent de les mettre gratuitement à disposition du personnel médical. Pour les personnes de plus de 70 ans, certaines grandes surfaces réservent certains créneaux horaires et même des magasins entiers.

Source