in

Daech : la carte de ses liens dans le monde

Le Courrier International a élaboré une cartographie des liens de Daech dans le monde, elle-même inspirée du travail d’un géographe français ayant travaillé sur le djihadisme mondial.

Le média indépendant Orient XXI dévoilait dans son article du 8 juin 2015 les travaux du cartographe et journaliste français Philippe Rekacewicz. Le géographe avait élaboré une carte intitulée « L’autoroute de l’internationale djihadiste », point d’arrivée d’une réflexion débutée au début des années 2000, accompagnée d’une analyse géopolitique détaillée des dynamiques djihadistes.

« Autoroute du djihadisme international » (esquisse)
« Autoroute du djihadisme international » (esquisse)
« Autoroute du djihadisme international » (carte définitive)
Credit: Philippe Rekacewicz« Autoroute du djihadisme international » (carte définitive)

Le Courrier International, par le biais de Thierry Gauthé, a utilisé ces travaux afin d’éditer une carte spéciale concernant Daech (L’État Islamique) intitulée « Les ramifications internationales de Daech » parue le 27 octobre 2015. Cette carte montre que ces dernières années, cette « internationale djihadiste » a vraiment pris de l’ampleur en obtenant l’allégeance d’autres organisations terroristes et en recrutant des combattants étrangers.

La carte montre le territoire contrôlé par Daech, mais également ses « succursales », c’est-à-dire d’autres groupes affiliés, lui soumettant allégeance. Parmi eux, Boko Haram (Nigeria) et Al-Sheebab (Somalie) côtoient des groupes maghrébins, afghans et yéménites. La carte présente également les effectifs et les pays d’origine des étrangers alimentant l’armée de Daech.

HS Daech reseau
Credit: The international Center for the study of radicalization and political violence

Les pays du Maghreb, la Péninsule arabique, l’Europe (Occidentale et Balkans) ainsi que la Russie sont pourvoyeurs de soldats soumis à Daech. Certains pays de l’ancienne URSS (Ukraine, Ouzbékistan, Kazakhstan, Turkménistan) le sont également, tout comme le Pakistan, l’Afghanistan, la Turquie ou encore la Chine.

Sources : Orient XXI – Courrier International