in

De la vaisselle jetable vendue comme “réutilisable”, une ONG monte au créneau !

Crédits : Marco Verch Professional Photographer / Flickr

L’interdiction concernant la vente de vaisselle jetable en plastique dans notre pays a été votée en 2014 par l’Assemblée Nationale. Une ONG dénonce ce qui serait un “tour de passe-passe” malheureusement aussi simple qu’efficace. En effet, certaines entreprises ont simplement ajouté la mention “réutilisable” sur ses produits !

Une astuce qui passe très mal

La loi entrée en vigueur ce 1er janvier 2020 concerne “les gobelets, verres et assiettes jetables de cuisine pour la table, pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes et bâtonnets mélangeurs pour boissons en matière plastique, sauf ceux compostables en compostage domestique et constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées”.

Alors que cette loi est on ne peut plus claire, l’ONG Zero Waste France s’est exprimée dans un communiqué publié le 13 février 2020. Rappelons que les entreprises concernées ont bénéficié de plus de cinq années pour se préparer. Or, certaines ont simplement joué la carte de l’astuce en vendant les mêmes produits portant désormais la mention “réutilisable”. Pour l’ONG, ceci est ni plus ni moins qu’un “tour de passe-passe”.

Les distributeurs font preuve de “grand cynisme”

Zero Waste France incriminait notamment le groupe Carrefour en raison de la vente d’assiettes en plastiques portant cette fameuse mention “réutilisable”. Un comble pour cette société ayant signé en 2019 le Pacte national sur les emballages plastique visant à atteindre les 100% d’emballages réutilisables, recyclables ou compostables d’ici à 2025. L’enseigne s’est depuis rétractée en retirant ces produits de la vente. Toutefois, l’ONG a cité d’autres groupes tels que Franprix, Leader Price ou encore Intermarché.

Il faut savoir que la législation estime qu’un produit peut porter la mention “réutilisable” lorsque celui-ci survit à une vingtaine de passages au lave-vaisselle. Or, l’ONG dit avoir mené des tests et selon les résultats, réutiliser cette vaisselle au moins 20 fois tient du miracle. Après le premier lavage, les assiettes se déforment. Après moins de 10 lavages, la plupart des assiettes se fissurent et/ou gardent les traces de gras des aliments qu’elles ont contenu.

assièttes réutilisables jetables
Crédits : Zero Waste France

Zero Waste France a déposé une requête auprès de Brune Poirson, secrétaire d’État auprès de la Ministre de l’écologie. Il lui a été demandé de renforcer la définition du terme “usage unique” dans la réglementation et de sanctionner les entreprises en faute. L’ONG n’a pas hésité à évoquer les termes “grand cynisme” et “irresponsabilité totale” pour qualifier ce genre de pratique, à l’heure où le plastique est un véritable problème à l’échelle mondiale.

Source

Articles liés :

L’Assemblée vote l’interdiction de la vaisselle jetable et des sacs plastiques

Petite victoire pour la planète : les plastiques à usage unique bannis par l’UE dès 2021 !

Inde : Il crée des couverts comestibles pour lutter contre le plastique