in

Décès du covid-19 en Chine : les chiffres troublants de Wuhan

Crédits :Ivan-balvan / iStock

Après plusieurs semaines de confinement, Wuhan entame enfin sa période de retour à la normale. La ville doit désormais s’occuper de ses victimes. Habitée par 11 millions de personnes, Wuhan recense, selon les informations de Pékin, environ 50 000 cas confirmés et 2 500 victimes de cette pandémie. Cependant, la Chine est-elle totalement transparente dans ses données ? Combien y a-t-il réellement de victimes ? 

Des débuts difficiles

Aux prémices de l’épidémie de coronavirus, à Wuhan, un médecin avait tenté d’alerter sur la dangerosité du virus. Le docteur Li Wen Liang avait observé une sorte de pneumonie pouvant se propager rapidement. La Chine, craignant d’inspirer la peur et d’effrayer la population, l’avait alors accusé de propager de fausses informations. Il est mort quelques semaines plus tard du même virus qu’il souhaitait combattre. Le virus s’est propagé mondialement, se transformant peu à peu en pandémie. Il touche aujourd’hui une importante partie du globe sans limite d’âge. Le bilan humain s’alourdit chaque jour avec de nombreux nouveaux cas et surtout un grand nombre de morts. Et c’est justement en ce point que la situation se trouble.

Ce qui étonne dans les chiffres, c’est ce que rapporte Caixin Global sur Twitter. Ce groupe média dévoile des clichés de milliers d’urnes en destination des funérariums. Pour un seul funérarium, il y aurait eu environ 5 000 urnes acheminées, déjà plus que le nombre total de victimes de la ville. Sachant que sept funérariums sont présents dans la ville, si le même nombre d’urnes a été acheminé vers ces derniers, cela démontre une énorme différence avec les chiffres annoncés par Pékin. Cela ferait en effet 32 500 urnes de plus que celles nécessaires pour les victimes connues du Covid-19. Même si l’on rajoute les morts naturelles et les victimes dans les EHPAD qui, comme en France, ne sont pas comptabilisées, la différence reste importante. On peut donc légitimement se demander si la Chine est réellement transparente dans ses annonces ?

Un bilan annoncé qui semble trop allégé

La Chine a une vision assez stricte et souhaite avoir un contrôle sur les informations qui circulent dans son pays. En effet, le plus important pour le gouvernement chinois est de ne pas effrayer la population, ne pas créer de vague de peur. Pourtant, les habitants du pays observent et se rendent compte d’éléments inquiétants. À Wuhan, les habitants s’étonnent de voir les funérariums fonctionner quasiment des journées entières, alors que le gouvernement n’annonce “que” 2 500 morts. Dans la ville qui n’est que depuis très récemment sortie du confinement, tout porte à croire qu’il y aurait bien plus de morts que ce qui a été annoncé, toujours selon la population locale.

Selon Radio Free Asia, les habitants sont sceptiques suite aux annonces de la Chine. “Ça ne peut pas être vrai, parce que les funérariums ont fonctionné toute la journée”, explique un habitant de Wuhan à Radio Free Asia. Mais alors, pourquoi Pékin n’aurait annoncé qu’une partie de ses victimes ? Par peur d’effrayer la population et qu’elle cède à la panique ? C’est ce que semblent croire les habitants de Wuhan et la majorité des Chinois qui pensent que le Covid-19 a été bien plus dévastateur qu’il n’y parait.