in

Les dépenses militaires augmentent un peu partout dans le monde

Alors que les dépenses mondiales liées à la défense ont augmenté cette année depuis 2014, cette tendance devrait se poursuivre en 2016 tandis que certains pays voient leur budget à la baisse.

Les dépenses mondiales concernant la défense ont atteint 1650 milliards de dollars en 2015, soit autant que le PIB de l’Australie. Mais qui augmente ses dépenses et qui cherche au contraire à les limiter ?

« Les dépenses mondiales en matière de défense devraient croître de 1 650 milliards de dollars en 2015 à 1 680 en 2016 » indique dans son rapport le Jane’ s Information Group, un institut d’études stratégiques traitant des thèmes de la défense, la sécurité, des transports et de la police.

Ce rapport intègre 99 % des dépenses liées à la défense de 104 pays. Tandis que les États-Unis restent le pays ayant le plus gros budget malgré une baisse : 595 milliards de dollars en 2015 (624 en 2014), les auteurs du rapport estiment que la région Asie-Pacifique « va être la force motrice de la croissance mondiale des budgets de défense au cours des cinq prochaines années. »

L’Asie représente actuellement 1/5e des dépenses mondiales (2010) mais les prévisions annoncent que ce continent aura une part d’un tiers des dépenses d’ici à 2020. La Chine est quant à elle le second plus important budget avec 190 milliards de dollars en 2015 contre 175 milliards de 2014, alors que le Japon est un autre important budget avec 49 milliards en 2015, occupant la 7e place mondiale.

« Les Philippines, l’Indonésie, le Japon et le Vietnam suivent le leadership de la Chine et nous ne voyons aucun signe de la fin de ce mouvement. »

L’Asie n’est pas la seule région du globe où les budgets augmentent, puisque celui de la Russie a bondi de 21 % en 2015 avec 54 milliards de dollars, passant de la 8e à la 5e place. Ce pays a même triplé son budget depuis 2007, prenant désormais 4,3 % du PIB de l’État. L’Ukraine a parallèlement augmenté ses dépenses de 70 %. Quant aux pays comme la France ou le Royaume-Uni, les budgets se sont stabilisés (56 millions de dollars).

« Nous allons probablement voir une pression à la hausse des dépenses à moyen et long terme des pays du Golfe, qui assurent un rôle plus actif dans la sécurité régionale. »

Le Moyen-Orient est une des rares régions à avoir baissé ses dépenses liées à la défense, un fait lié à la baisse du cours du baril pétrole. Malheureusement, les tensions dans cette zone du globe devraient être favorables à une nouvelle montée des budgets.

Sources : Le PointRadio France Internationale