in

Embargo : la frontière controversée entre la Chine et la Corée du Nord

Alors que la Corée du Nord continue ses provocations envers les autres nations, la frontière entre le pays le plus fermé du monde et la Chine suscite de nombreuses questions, notamment concernant l’embargo que la Chine a récemment annoncé.

La Chine a annoncé au début du mois d’avril 2016, sous l’impulsion de l’ONU, avoir mis en place un embargo contre la Corée du Nord, qui se traduirait par des restrictions commerciales. Le but ? Freiner au maximum le développement du programme nucléaire mené par les autorités nord-coréennes.

Quelques semaines après l’annonce des autorités chinoises, il est intéressant de comprendre comment se déroule cet embargo. Un envoyé spécial de Radio France Internationale est aller réaliser un reportage sur place afin de nous en apprendre davantage. Le reporter est aller enquêter au niveau de la frontière où deux villes se font face : Dandong coté chinois et Sinuiju coté nord-coréen.

border

Ces deux villes sont reliées par le « Pont de l’amitié », mais le contraste est saisissant à la nuit tombée : alors que Dandong est illuminée avec ses grattes ciels aux courbes futuristes, la ville de Sinuiju est quasiment plongée dans une obscurité déconcertante. Le reporter de RFI a interrogé un homme de 83 ans qui a pour habitude de se promener au bord du fleuve Yalou, sur la rive du côté chinois :

« Maintenant, les produits de tous les jours passent encore sans problème. Des vêtements, des fruits, de l’alcool, des biscuits. Les gens là-bas, en Corée du Nord, ont quand même besoin de manger à leur faim ! L’embargo annoncé par notre pays ne concerne que différents minerais et le kérosène pour avions.

Bien évidemment que cela a énervé la Corée du Nord que la Chine ait rejoint les rangs de l’ONU. Mais nous faisons partie des cinq membres du Conseil de sécurité. Nous avons toujours espéré que la Corée du Nord ne développerait pas de programme nucléaire. Or, ils le font.

Cela, nous ne pouvons pas l’accepter. Mais bon, en même temps, nous tenons à cette amitié. Si nous avons des relations amicales avec nos voisins, c’est bon pour la Chine. »

Le Pont de l'amitié sino-corréenne
Le Pont de l’amitié sino-coréenne

Le « Pont de l’amitié » entre les deux rives est un endroit très important pour les deux pays, mais surtout pour la Corée du Nord : 70% de son commerce extérieur passe par cet axe. Ainsi, c’est à cet endroit que la Chine peut (ou non) respecter ses engagements pris envers l’ONU quant à l’embargo sur la Corée du Nord.

Sources : RFIFrance Inter

Crédit photo : Direct Matin (Wang Zhao / AFP)