in

États-Unis : un ministre de l’éducation créationniste dans le gouvernement Trump ?

Après l’élection de Donald Trump qui deviendra le 45e président des États-Unis en janvier prochain, son équipe prend progressivement forme. Un des deux noms cités pour occuper le poste de Secrétaire d’État à l’Éducation est celui d’un certain Ben Carson, bien connu pour ses multiples déclarations fumeuses, mais surtout pour ses croyances en matière de créationnisme.

Tout d’abord, rappelons ce qu’est le créationnisme. Pour faire court, il s’agit d’une doctrine d’ordre religieuse selon laquelle un ou plusieurs êtres divins sont les créateurs de la vie et de l’univers. Les personnes qui pensent de cette façon estiment que la bible est un récit scientifique qui s’oppose fermement aux théories de l’évolution et du Big Bang. Nous évoquons la bible, mais il existe aussi par exemple un créationnisme musulman.

Un des postulats du créationnisme est que « la vie est trop complexe pour être issue d’un processus non dirigé tel que la sélection naturelle. »

Si le créationnisme est une notion largement répandue aux États-Unis, ce courant de pensée aurait de plus en plus d’influence en Europe selon un article du Monde datant de 2008. Il est possible d’y lire par exemple qu’au Royaume-Uni, un sondage réalisé par la BBC en 2006 montrait la volonté de 40 % des interrogés que le créationnisme soit enseigné en cours de science.

En cette fin d’année 2016, Donald Trump vient d’être élu et l’un des candidats au poste de Secrétaire d’État à l’Éducation s’avère être Ben Carson, lui-même candidat aux primaires républicaines, mais dont l’abandon est intervenu assez rapidement. Ce neurochirurgien de formation est notamment connu pour ses frasques anti-Islam et anti-Obama

Il s’avère que Ben Carson est créationniste et ne s’en cache absolument pas. Il est même partisan et défenseur de la Théorie de la Terre Jeune (ou Créationnisme Jeune-Terre), la forme la plus radicale du créationnisme qui interprète la Bible comme un livre de sciences naturelles et d’histoire. Selon cette théorie, le ciel et la Terre ont été créés il y a quelque 6000 ans. Fort de ses croyances, Ben Carson avait déclaré en public que l’Évolution était une théorie satanique et que le Big Bang était un conte de fées. Ce qui fait un peu peur, bien que le contenu et la qualité de l’éducation relèvent de chaque état américain, c’est que le Secrétaire d’État peut imposer des normes pour l’ensemble du pays, et donc notamment en ce qui concerne l’enseignement des sciences.

Pour accompagner Ben Carson dans son (potentiel) futur rôle de Secrétaire d’État à l’Éducation, un autre nom tout aussi ronflant est évoqué : celui de Mike Pence, gouverneur de l’état de l’Indiana. Cet homme est connu pour être farouchement récalcitrant à l’avortement et pour avoir montré une forte opposition en ce qui concerne le financement de recherches sur les cellules souches ainsi que sur la réglementation en ce qui concerne le tabac.

Ce duo tonitruant est pour l’instant la seule surprise du genre, mais que nous réserve l’avenir ? Pour finir, une petite touche d’humour noir : l’astronome et blogueur Américain Phil Plait a récemment écrit :” c’est comme si l’équipe de transition de Trump avait fait une liste des 300 millions d’Américains, les avait classés par compétence et leur capacité à ne pas briser tout ce qu’ils touchent, et qu’elle avait ensuite commencé par la fin. »

Sources : Agence Science PresseLe MondeEuronews – Illustration : Montage et The Yorck Project