in

Halloween : À l’origine, les navets pour effrayer les esprits maléfiques

Halloween est une tradition britannique, bien qu’attribuée aujourd’hui aux États-Unis. L’office du patrimoine britannique, l’« English Heritage » a demandé à la population d’organiser le retour du navet traditionnel à la place de la citrouille américaine.

« Bien avant que la citrouille ne devienne la principale décoration d’Halloween, les gens dans les îles britanniques sculptaient des visages effrayants dans des navets et les plaçaient devant leurs portes pour épouvanter les esprits maléfiques » explique l’organisme public chargé de la gestion du patrimoine historique du Royaume-Uni, dans un communiqué.

Halloween est issue de la fête celtique de Samhain, qui célébrait autrefois les morts dans la nuit du 31 octobre au premier novembre. Au XIXe siècle, les immigrés européens aux États-Unis ont perpétué la tradition du navet, mais sur place, ces derniers se sont aperçus que la citrouille était bien plus facile à sculpter. La tradition du navet proviendrait d’un conte britannique :

« Cette pratique vient d’un conte dans lequel un homme appelé Jack est condamné, pour avoir essayé de tromper le diable, à errer sur terre avec seulement un charbon ardent à l’intérieur d’un navet évidé pour éclairer son chemin (Jack-o’ — lantern) » explique Michael Carter, historien de l’English Heritage.

D’ailleurs, il semble que les citrouilles ayant remplacé les navets ne sont pas le seul élément popularisé par les Américains, mais les blagues et les friandises font également partie de la tradition britannique. En dehors de la citrouille, les Américains n’ont donc rien apporté à cette tradition bien européenne.

Malgré l’appel de l’English Heritage, Michael Carter n’est pas très optimiste quant au retour du navet dans la tradition :

« Je ne crois pas que les navets vont remplacer les citrouilles, car ils sont plus difficiles à sculpter, mais j’espère que les gens se souviendront des navets (…) lors de cette fête d’Halloween. »

000_dv2166028
Credit: English Heritage

Sources : France TV Info20 Minutes

Crédit photos : English Heritage