in

Infographie : la panoplie parfaite du rugbyman surprotégé !

En pleine coupe du monde de rugby se déroulant en Angleterre et au Pays de Galles, nous avons l’occasion de revenir sur l’impressionnant équipement de ces gladiateurs du stade par le biais d’une infographie très détaillée.

Les protections dans le rugby se sont démocratisées avec le professionnalisme de ce sport longtemps resté amateur. Le casque de protection a été autorisé en 1996 en Angleterre et deux ans plus tard, ce fut le tour des épaulières. Avant cela, le plus célèbre pionnier du port du casque n’est autre que le révolutionnaire argentin Che Cuevara. En effet, ce dernier avait joué au rugby dans son pays dans les années 1940, avant de se lancer dans l’armée et les élans révolutionnaires cubains.

De nos jours, les rugbymans évoluant à tous les postes se parent de bon nombre de protections couvrant la majeure partie de leur corps. Cependant, seuls les supports de cuisse sont portés uniquement par les deuxièmes lignes, cet équipement permettant la levée des joueurs lors des touches par le biais de poignées prévues à cet effet.

Malgré cela, ce véritable arsenal de protection ne fait pas l’unanimité. Si un document de travail publié par la fédération sud-africaine de rugby loue les avantages du casque (saignements réduits pour les avants), ce n’est pas le cas des épaulières :


« Elles permettent de réduire les contusions, mais il n’y a pas de données qui suggèrent qu’elles permettent de prévenir les fractures. Ces protections ne sont pas conçues pour ça. »

De plus, les nombreuses protections font que les joueurs auraient tendance à être encore plus percutants dans les impacts, selon les chercheurs de l’Université de Leicester au Royaume-Uni, une information relayée dans un article du Guardian en 2002.

Voici la déclaration du troisième ligne anglais James Haskell évoluant aux London Wasps, résumant pour le Daily Mail en janvier 2013, le sentiment général quant aux protections :

« Je pense qu’on a atteint un maximum en matière de protection. On a même des shorts capitonnés maintenant! Si on en rajoute encore, ça se fera au détriment du jeu. »

Sources : Daily MailThe GuardianFrance Info TVDirect Matin

  • Illustration : Infographie complète réalisée par Nicolas Enault pour France TV Info