in

Infographie. Voici comment seront répartis les 120.000 réfugiés syriens en Europe

Ce mardi 22 septembre 2015, les 28 états de l’Union Européenne ont adopté un texte encadrant la répartition des 120.000 réfugiés syriens, un quota auquel s’opposent néanmoins quatre pays d’Europe de l’Est.


« La décision sur la relocalisation de 120.000 personnes (a été) adoptée par une large majorité d’états membres »
a déclaré la présidence luxembourgeoise de l’UE sur le réseau social Twitter.

Cette proposition issue de la Commission européenne a divisé les Européens, mais a été saluée comme une « décision importante ». Le texte ne précise la destination que d’une partie des 120.000 réfugiés, soit 66.000 d’entre eux. Les 54.000 restants seront « relocalisés » à un autre moment et de manière proportionnelle à la répartition déjà ordonnée dans le premier texte, toujours selon la présidence luxembourgeoise de l’UE.

Les pays s’opposant à cette mesure sont, sans surprise, la Hongrie, la Slovaquie, la Roumanie et la République Tchèque, alors que la Finlande s’est abstenue et que la Pologne, initialement contre, a finalement voté pour.

 

L’intégralité des dirigeants européens examine ce mercredi 23 septembre 2015, les racines de cette crise migratoire. L’Union Européenne semble déterminée à allouer une aide financière plus importante pour les pays frontaliers de la Syrie, tels que la Turquie, le Liban ou encre la Jordanie, ces derniers ayant déjà accueilli près de quatre millions de réfugiés. Cette aide financière envers ces pays, mais également envers les agences de l’ONU aidant les migrants, aura pour vocation de contenir le flux de demandeurs d’asile vers l’union.

圖片 1

Sources : France InfoLe Nouvel Observateur