in

Internet : qu’est ce que l’archipel de la déconnexion ?

Deux chercheurs anglais ont élaboré une carte matérialisant « l’archipel de la déconnexion », un concept mettant en exergue les parties du monde les plus en marge face à la connectivité à internet et tout ce que cela implique.

Cette carte a été façonnée par Ralph Straumann et Mark Graham, deux chercheurs de l’Université d’Oxford (Angleterre). Le document, publié sur leur blog baptisé Geonet ce 22 juillet 2015, « met en lumière un archipel de régions presque déconnectées d’Internet et donc largement tenues à l’écart de la participation aux activités culturelles, éducatives, politiques et économiques qu’il permet », selon eux.

Certaines zones dans le monde sont ce que l’on appelle des « vides numériques » constituant un « archipel de la déconnexion ». Il existe des territoires totalement en marge du réseau mondial, déconnectés, tandis que leur caractère éparpillé dans l’espace fait penser à un genre d’archipel. Certains géants d’Internet tels que Google, Facebook, Twitter et autres sont désormais plus puissants que certains états, alors que certains pays ne sont que très peu connectés. Pour les deux géographes, il s’agit d’une carte « en négatif » de la globalisation car en effet, se trouver en marge de la connexion traduit une marginalité face à la mondialisation.

Parmi les nations les plus en marge d’Internet, se trouvent des pays très peuplés avec un taux de moyen de connexion de 2,6% : l’Éthiopie (94 millions d’habitants), la république démocratique du Congo (68 millions) et la Tanzanie (49 millions). Une écrasante majorité des pays ayant constitué l’Afrique-Équatoriale française (A.E.F) et l’Afrique-Occidentale française (A.O.F) ont un taux moyen de connexion inférieur à 10%, tout comme des pays tels que la Somalie, le Mozambique, et Madagascar, pays pauvres et/ou peu stables en Afrique. Au Moyen-Orient, l’Irak, l’Afghanistan et le Turkménistan font partie de cet archipel de la déconnexion, ainsi que certains pays asiatiques comme la Birmanie, le Bangladesh et le Cambodge. En Océanie, le Timor Oriental, la Papouasie Nouvelle-Guinée et les îles Salomon complètent le tableau.

OII-Disconnected_countries

Sources : GeonetSociété de GéographieCourrier International