in

Iran : elle se rase la tête pour échapper à la police islamique !

Dans ce pays du Moyen-Orient, les femmes doivent se voiler les cheveux, c’est la loi. Une citoyenne iranienne a dernièrement été à l’origine d’un coup d’éclat. En effet, cette dernière s’est rasé la tête afin de ne plus être arrêtée et rappelée à l’ordre pour cette obligation.

Une photo anonyme a été publiée sur le groupe Facebook My Stealthy Freedom, qui soutient diverses causes, par exemple la lutte contre le port du voile, accompagnée du texte ci-dessous, à la fois lisible en français, en anglais et en arabe :

« Quand je sors dans la rue, je me dis « Pas de cheveux, pas de police des mœurs ! Il n’y a plus aucune raison pour que ceux me disant toujours de me voiler les cheveux m’arrêtent à présent… »

Ces mots seraient ceux d’une jeune femme qui estime avoir trouvé la parade face à cette obligation en vigueur dans le pays, que ce soit pour les femmes locales ou les étrangères, et ce dans tout espace public. Cette femme qui souhaite garder son identité secrète, aurait déclaré qu’elle s’était rasé le crâne et avait vendu ses cheveux « pour aider ces adorables petits anges atteints de cancer ». Ce geste de solidarité est alors devenu le symbole d’une tout autre lutte, et s’est avéré faire grand bruit sur la toile.

« Vous vous inscrivez dans la lignée des Gandhi, Martin Luther King et Mandela … la protestation dans la non-violence … la délivrance, la paix et la liberté de chaque individu sur terre sans guerre ! » peut-on lire dans l’un des commentaires présents sous la publication.

black-149232_960_720

Cependant, comme le soulève le HuffingtonPost, nous n’avons aucune précision quant à la manière dont les autorités iraniennes ont considéré cette initiative. La République islamique d’Iran ne plaisante généralement pas avec la tenue des femmes, bien que les habitantes de Téhéran ont habituellement un peu plus de libertés que les provinciales. Le 16 mai 2016, huit personnes (essentiellement des mannequins) ont été arrêtées et accusées de « propagation de culture anti-islamique », selon le quotidien libanais L’Orient-Le Jour.

Sources : L’ObsKonbiniHuffingtonPostL’Orient-Le Jour

Crédits photo : My Stealthy Freedom sur Facebook