in

Devrait-on adopter la journée de travail de cinq heures ?

Crédits :fersurfer / iStock

Après les 32 heures dans certaines sociétés ou encore la semaine de quatre jours payée cinq, la France devrait-elle réfléchir à la journée de travail de cinq heures ? Outre-Atlantique, un expert de la question est en effet convaincu que ce genre d’aménagement permet une productivité optimale.

Bénéfique aux sociétés et aux employés

En Espagne, on teste depuis peu la semaine de 32 heures sans baisse de salaire. Et depuis déjà quelques années aux Pays-Bas, la semaine de 29 heures est en place et l’économie s’en porterait plutôt bien. Plusieurs sociétés défendent par ailleurs les bienfaits de la semaine de quatre jours payée cinq.

Il existe toutefois d’autres modes d’organisation comme la journée de cinq heures, un modèle que soutient Alex Pang, fondateur de Strategy and Rest, une société de consulting basée dans la célèbre Silicon Valley. Auteur de plusieurs ouvrages traitant de la notion de productivité, il a été interrogé par Wired UK le 15 juin 2021. “Les recherches montrent que cinq heures est à quelque chose près la durée maximale durant laquelle la plupart des gens peut se concentrer sur quelque chose” a-t-il affirmé.

Également PDG de la société de commerce électrique Tower Paddle Boards, son étonnement fut grand face aux résultats qu’a donné le passage de son entreprise à la journée de cinq heures en 2015. Il raconte que le personnel travaillait sans pause de 8h à 13h, motivé par la perspective d’avoir son après-midi de libre. La concentration sur la productivité a ainsi permis une augmentation de 50 % du chiffre d’affaires de la société.

réunion entreprise travail
Crédits : Pixabay / Free-Photos

Un modèle idéal ?

Et si travailler plus longtemps était tout simplement improductif ? C’est justement ce qui ressort d’une étude du cabinet britannique Invitation Digital ltd sur la productivité. Les participants au sondage ont déclaré travailler en moyenne seulement 2 heures et 53 minutes ! Le reste du temps se partage entre une présence sur les réseaux sociaux (44 min) et les sites d’actualités (1h05) et des discussions légères avec les collègues (40 min). Citons encore la pause café (17 min), la pause cigarette (23 min), l’envoi de SMS (14 min), une conversation par message ou appel avec leur conjoint (8 min) et même la recherche d’un nouvel emploi (26 min). Alex Pang estime quant à lui que les travailleurs sont réellement efficaces durant quatre heures. Selon lui, le repos est bienvenu, car stimulant la créativité et la pensée innovante et donc au final, la productivité.

Néanmoins, la journée de cinq heures ne fait pas l’unanimité. Dans le cadre de ses propres recherches, Rita Fontinha, professeure en ressources humaines à l’Université de Reading (Royaume-Uni), a démontré qu’avoir un peu plus de temps pour accomplir des tâches est appréciable pour les employés. En effet, une journée de travail plus courte pourrait être source de pression supplémentaire. Toutefois, elle estime aussi que la journée de travail de cinq heures permet effectivement une meilleure concentration et une meilleure gestion du temps.

La pause café (ou cigarette) ainsi que le petit quart d’heure passé sur les réseaux sociaux peuvent en outre contribuer à faire baisser le stress. De plus, si la concentration a tendance à baisser après quatre ou cinq heures de travail, tous les emplois ne nécessitent pas forcément une concentration maximale durant huit heures. Ainsi, l’avenir nous dira si la journée de cinq heures deviendra la norme, mais tout le monde ne semble déjà pas vraiment d’accord sur ses prétendus bienfaits. D’ailleurs, la question n’a pas même pas encore été discutée en France où les 35 heures continuent de faire débat.