in

Le Père Noël est chinois

La majorité des décorations de Noël viendraient de Chine et plus particulièrement de Yiwu, petite ville de l’est du pays. Interdit en Chine communiste, le père Noël est aujourd’hui devenu le symbole d’une productivité et d’une consommation frénétique. Bienvenue dans la capitale mondiale des décorations de Noël, depuis laquelle sont fabriqués 60 % des produits du genre.

« Ça doit être une sorte de Nouvel An chinois pour les étrangers », confie Wei, ouvrier de 19 ans, à propos de Noël, au journaliste Oliver Wainwright au Guardian du 19 décembre 2014.

En effet, les Chinois connaissent peu Noël, mais connaissent encore moins Jésus-Christ, et pour cause : Noël est souvent cité en ignorant son origine religieuse relative à la naissance de Jésus. L’ère communiste à ses débuts avait banni le christianisme, et bien que de nos jours la Chine compte environ dix millions de fidèles, cela importe peu au sein de la première puissance mondiale. Noël ne plait pas à tout le monde puisqu’il y a cinq ans, une pétition réclamait l’arrêt de la promotion de cette fête en Chine. Cette pétition avait été élaborée et conduite par des enseignants de l’université de Tsinghua à Pékin, avançant le côté commercial et occidental de Noël.

Yiwu est une ville de la province du Zhejiang en Chine située à environ 300 km au sud de Shanghai. Cette ville assez petite à l’échelle du pays compte 500 000 habitants (1.2 million pour le district et environ 54 millions pour la province du Zhejiang). Dans cette ville, pas de neige ou de sapin, mais l’on y trouve « le plus gros marche de petites marchandises au monde » selon l’ONU et la Banque Mondiale depuis 2005, soit vingt-trois ans après son ouverture, en 1982. Il s’agit également d’une destination touristique, au-delà du marché de gros dans lequel les enseignes mondiales de la grande distribution se fournissent de manière permanente. Yiwu a donc orienté son offre sur des produits d’usage courant produits à faible coût.

La ville de Yiwu compte cinq districts sur lesquels s’étale le marché international de Yiwu, séparé en trois pôles de marchés : les marchés de Futian, Huangyan et Binwang. Voici le panel des différents marchés ayant chacun leur spécialité, alors que le marché des Arts et Décorations concerne plus particulièrement Noël.

Quelques chiffres :

— 40.000 visiteurs chaque jour, 400 000 produits de Noël mis à disposition

— 4 millions de mètres carrés en superficie

— 62 000 fournisseurs

— 600 usines hébergées à Yiwu

— 1000 containers quittent la ville chaque jour

« Il y a du rouge au plafond, du rouge sur le sol, du rouge qui coule des fenêtres et de larges éclaboussures de rouge sur les murs » (The guardian)

Yiwu est surnommé « le village de Noël», mais que pensent les lutins chinois de l’esprit de Noël, pour la plupart travailleurs migrants ? Les mêmes qui passent près de 12 heures par jour à peindre et décorer divers objets pour moins de 400 € par mois. Par exemple, les ouvriers colorent quotidiennement à la main des milliers de flocons de polystyrène. Couverts de la tête aux pieds de teinture rouge et exposés aux odeurs de brulé, ils tentent de lutter avec des masques de protection banals, à raison d’une dizaine par jour.

Jusqu’où notre société ira-t-elle pour produire à faible coût ? Il parait impossible de produire de façon décente dans de telles conditions. L’ONU considère Yiwu comme le plus imposant complexe marchand au monde, mais il est tout aussi juste de souligner que de nombreuses familles chinoises survivent grâce à leur emploi précaire. Aux questions de conditions de travail s’ajoutent bien sûr les questions environnementales.

« Un clic et c’est chez vous », slogan du site Alibaba.com.

Le marché international de Yiwu est concurrencé sur le secteur d’activité par d’autres géants, venant d’internet tels que Made-in-China ou encore Alibaba, premier site marchand en ligne du monde, devant Amazon. Ces sites d’e-commerce proposent un éventail d’1,4 million d’objets livrés devant votre porte en quelques clics.

Sources : The GuardianThe EconomistLes ÉchosGeopolisBBCLa CroixMr MondialisationGizmodoYiwu-chine.com

– Illustration : Raphael Goetter