in

Il fait la lumière sur les photos avant/après des programmes minceur

Des révélations sur l’industrie de la musculation ont été faites par Andrew Dixon, coach personnel et préparateur physique canadien. Il explique comment les campagnes marketing manipulent les consommateurs par le biais de photos avant/après douteuses.

« J’ai été coach personnel pendant plus de 11 ans et mes clients ou amis me parlent toujours du nouveau régime ou du dernier programme de musculation révolutionnaire » indique Andrew Dixon dans un article publié par le HuffingtonPost Québec.

Parmi ces programmes, on retrouve Insanity ou P90X, des exemples d’appellations « sympathiques » de ces régimes minceur hors-pair. Ironie mise à part, ce type de programme devient populaire grâce à des coups marketing extrêmement bien pensés. Si ces programmes peuvent fonctionner, le coach canadien condamne principalement l’exagération des modifications corporelles affichées sur les photos commerciales, ces dernières faisant l’objet de retouches par le biais du logiciel Photoshop.

Mais ce n’est pas tout, les modifications du corps seraient également mises en valeur sur les photos avant/après grâce à certaines postures, un éclairage professionnel, de l’auto-bronzant, ou encore le fait de rentrer le ventre ou de contracter les muscles.

L’intéressé pointe surtout du doigt les programmes courts, permettant soi-disant d’énormes transformations en 90 jours seulement. Il les qualifie de « promesses exagérées ou mensongères » et tient à faire la lumière sur la possibilité d’obtenir des résultats durables : cela prend des années « d’efforts, de régularité et de persévérance ». Il rappelle également que les résultats rapides sont éphémères.

« J’ai décidé de prendre mes propres photos de transformations pour voir ce qu’il était possible de faire avec quelques tours de passe-passe. Il y a six mois, je pesais environ 84 kilos, avec 16% de taux graisse corporelle. Je me sentais particulièrement ballonné ce jour-là, alors j’ai demandé à ma copine de prendre une photo de moi ‘avant’. Ensuite, je me suis rasé la tête, puis le torse et je me suis préparé pour la photo ‘après’, que nous avons prise une heure après la photo ‘avant’. J’ai fait quelques pompes, des tractions, modifié l’éclairage de ma chambre, contracté mes abdos et… » (voir ci-dessous)

2013-07-24-ADixonTransform1

Andrew Dixon tente de faire passer un message plutôt louable dans un monde où l’apparence joue un rôle prépondérant dans les relations sociales et les attitudes personnelles. Il préconise, plutôt que de se focaliser sur des changements rapides, d’adopter des pratiques relatives à une alimentation saine, une réduction du stress, une activité sportive et un sommeil de qualité. Selon lui, il ne faut pas se faire de mal, surtout au niveau de la privation alimentaire.

« Qu’est-ce que j’essaye de prouver ? N’essayez pas de ressembler à quelqu’un dans une ‘photo-transformée' » déclare Andrew Dixon.

Second test d'Andrew Nixon : son poids était de 90 kilos avec 19% de masse graisseuse, une mise en scène qui lui a pris seulement une petite heure
Second test photo d’Andrew Nixon : son poids était de 90 kilos avec 19% de masse graisseuse, une mise en scène qui lui a pris seulement une petite heure !

Sources et crédit photos : HuffingtonPost Québec