in ,

Un monde clôturé : voici la carte des murs de notre planète

Vivre dans un monde libre, non délimité, divisé ou cloisonné relève de l’utopie depuis que les frontières politiques sont apparues il y a des siècles. Pire encore, de nos jours, il n’y a jamais eu autant de murs et autres barrières séparant les peuples. Ces murs, déjà en place ou en projet, représenteraient une distance égale à la circonférence de la Terre !

L’arrivée des migrants fuyants la Syrie en 2014 a relancé les questions autours des murs érigés pour séparer les populations et contenir des flux migratoires, comme en témoigne la clôture installée à la frontière entre la Hongrie et la Serbie ou encore le mur entre la Hongrie et la Croatie. D’autres murs sont également prévus : la Lettonie et l’Estonie veulent protéger leurs frontières avec la Russie, tandis que la Tunisie désire empêcher le terrorisme venant de Libye. Et que penser de la volonté de Donald Trump d’ériger un mur à la frontière mexicaine, faisant office de promesse électorale ?

A l’aube des élections présidentielles américaines et en pleine crise des réfugiés en Europe, il est opportun de revenir sur l’existence de telles séparations dans le monde. Courrier International avait publié en septembre 2015 une cartographie complète montrant les murs existants et en préparation. Il faut aussi comprendre que le marché de la protection militaire des frontières représente une énorme manne financière. En Europe, nous avons un exemple : l’agence Frontex qui est responsable de la coordination des activités des garde-frontières dans le maintien de la sécurité des frontières de l’Union Européenne avec les États non-membres.

Dans le monde, certains de ces murs sont plutôt anciens, comme la zone démilitarisée séparant les deux Corées (1953), l’enclave de Guantánamo à Cuba (1959), la « ligne verte » séparant la Chypre en deux (1974) ou encore le « mur des sables » érigé par le Maroc en 1989 contre le mouvement Front Polisario au Sahara Occidental. La même année, un mur est tout de même tombé : le mur de Berlin. Bien sûr, il est possible d’évoquer une situation atypique au Moyen-Orient avec le conflit israélo-palestinien et les tensions entre Israël et les pays voisins. Des murs existent donc pour séparer les israéliens des palestiniens, mais également des jordaniens, des libanais et des syriens.

Il existe dans le monde 65 murs effectifs ou en projet, dont la distance serait équivalente à la circonférence de la Terre, soit 40 000 kilomètres. Le monde politique n’en finit plus de renforcer la protection de ses territoires, plutôt que de tenter de régler les différents qui opposent les différents partis. Il y a surement trop d’enjeux culturels et économiques qui empêchent toujours en 2016, la conscience collective suivante : l’Humanité vit sur un seul et même espace, la Terre.

Voici la cartographie de Courrier International

Sources : Courrier InternationalFrance Culture