in

Plus de 70 millions de personnes exilées en 2018 : où sont-elles allées ?

Crédits : Le Monde

Dans un récent rapport, l’ONU estime que les réfugiés et autres exilés sont deux fois plus nombreux qu’il y a une vingtaine d’années. Le nombre de ces personnes serait proche des 75 millions en prenant en compte la crise vénézuélienne.

Un rapport édifiant

Créé en 1950, le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) n’avait jamais vu cela jusqu’à aujourd’hui. Selon une publication du 19 juin 2019, le nombre de “personnes déracinées” dépasse les 70 millions dans le monde. En revanche, le HCR prévient ne pas avoir comptabilisé les citoyens du Venezuela ayant récemment quitté leur pays en crise. Seulement 500 000 d’entre eux ont été enregistrés, mais leur nombre serait plutôt situé entre 4 et 5 millions. Au total, il y aurait donc entre 74 et 75 millions (74,8 millions selon le HCR) de personnes exilées dans le monde.

Par ailleurs, le conflit en Syrie a fortement contribué à l’augmentation des personnes en exil depuis 2011. D’autres pays ont également contribué à ce total par le biais de leur malheureuse contribution, comme le Yémen, l’Afghanistan ou encore la Libye. D’une manière générale, les personnes en exil font l’objet d’une hausse depuis les années 1950, une tendance qui ne faiblit pas.

“Ces chiffres confirment à nouveau la hausse sur le long terme du nombre de personnes ayant besoin d’être protégées à cause des guerres, des conflits et des persécutions”, peut-on lire dans la publication du HCR.

Crédits : Wikimedia Commons

Davantage de personnes déplacées dans leur pays

Sur les 74,8 millions d’exilés pris en charge par le HCR, environ 33,4 millions ont fui vers un pays étranger, le plus souvent un pays voisin. D’une manière générale, davantage de ces réfugiés ont été déplacés à l’intérieur de leur propre pays. En revanche, les proportions diffèrent selon les pays. Citons par exemple le cas de la Syrie : 7 millions de personnes exilées à l’étranger – la plupart en Turquie et au Liban pour 6,1 millions de déplacés internes. Pour l’Afghanistan, 3,5 millions ont fui à l’étranger contre 2,1 millions de déplacés internes.

En tête de cortège des pays où les exilés sont des déplacés internes, nous retrouvons la Colombie. En effet, 7,8 millions de personnes se sont déplacées dans leur propre pays alors que seulement 208 000 l’ont quitté. La situation en République démocratique du Congo (RDC) est également très préoccupante avec 4,5 millions de déplacés internes. En Europe, un seul pays est concerné du fait d’un conflit avec les pro-russes de l’est du pays. Ainsi, 1,6 million d’Ukrainiens ont fui dans leur propre pays et 125 000 l’ont quitté, dont plus de la moitié vers la Russie.

Crédits : Le Monde

Sources : Le MondeRFI

Articles liés :

Syria Go, quand les enfants syriens appellent à l’aide en utilisant Pokemon Go

Vidéo choc : et si les réfugiés étaient européens ?

Il existera bientôt un visa pour les réfugiés climatiques