in ,

Quand la Chine accuse les États-Unis d’être le lieu d’origine de la pandémie

Crédits : Iecs / Wikipedia

Les rumeurs sont déjà légion sur Internet concernant le coronavirus Covid-19. Or, la Chine vient de se lancer dans des accusations graves envers les États-Unis. Selon elle, les premiers cas seraient apparus non pas à Wuhan, mais sur l’État américain !

Des accusations graves

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus Covid-19, le lieu de la première apparition de ce dernier est connu. Il s’agit d’un marché aux animaux situé à Wuhan (Chine). Cependant, la Chine accuse maintenant les États-Unis alors que les relations entre les deux pays ne sont pas au beau fixe. Selon Libération, Robert Redfield directeur des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) a été interrogé le 12 mars 2020 devant la Chambre des représentants. L’intéressé a reconnu qu’en raison du manque de tests de dépistage, certains décès n’ont pas pu être identifiés et comptabilisés dans le bilan du Covid-19. Or, le décès de ces personnes aurait été intégré au bilan concernant la grippe saisonnière.

Ainsi, la Chine se sert de cette affaire pour attiser ses accusations. Citons par exemple le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois Lijian Zhao. Dans un tweet brûlant, l’intéressé rappelle que le chef des CDC a confirmé que des morts de la grippe ont été testés positifs au nouveau coronavirus et que les premiers cas aux États-Unis auraient pu précéder les premiers cas en Chine. « De quand date le patient zéro aux États-Unis ? Combien de personnes ont été infectées ? (…) Soyez transparents ! Les États-Unis nous doivent une explication », avait-il déclaré. Quant à l’ambassade de Chine en France, celle-ci pose la question suivante : “Combien de cas de COVID-19 y avait-il parmi les 20 000 morts de la grippe qui a commencé en septembre dernier ?”

Une rumeur de plus

Il faut également savoir que la Chine a aussi évoqué la fermeture temporaire en juillet dernier de Fort Detrick – un des plus importants centres de recherche médicale militaire américain – peu avant l’apparition d’une série de cas de pneumonie dans le pays, un raccourci bien rapide. Les autorités américaines avaient mis en avant  un manque de « systèmes suffisants pour décontaminer les eaux usées ». La Chine estime que le Covid-19 aurait pu être “importé” sur son sol lors des Jeux mondiaux militaires qui se sont déroulés du 18 au 27 octobre 2019. Enfin, elle s’interroge sur l’Event 201, un événement organisé – également en octobre 2019 – par le centre de sécurité sanitaire John Hopkins et le Forum économique mondial. Lors de cet événement, une simulation avait pour sujet une éventuelle pandémie mondiale. L’objectif ? Exposer les besoins nécessaires afin de faire face aux conséquences économiques et sociales à grande échelle.

La Chine cherche-t-elle à se dédouaner et à désigner un autre coupable ? Tout porte à croire que c’est le cas. Quoi qu’il en soit, nous ne sommes pas à une rumeur près. Sur la toile, les fake news et autres rumeurs sont nombreuses. Entre autres, certains pensent que le Covid-19 a été créé en laboratoire et se trouve au cœur d’un complot orchestré par les gouvernements.

Il y a quelques jours, l’institut de recherche Scripps (États-Unis) affirmait dans un communiqué que l’épidémie de Covid-19 était issu d’un processus naturel. Les chercheurs ont expliqué avoir comparé les données publiques disponibles sur la séquence du génome du Covid-19 avec celles des autres coronavirus.

Source