in ,

Quelle est cette super-boisson connue sous le nom de “kéfir” ?

Crédits : Flickr / Jules

Consommé depuis l’Antiquité, le kéfir est une boisson fermentée légèrement gazeuse à qui l’on prête des vertus diététiques. D’où vient-elle et comment la prépare-t-on ?

Une boisson antique diététique

Le kéfir est obtenu via des “grains de kéfir”, un amalgame de micro-organismes (bactéries lactiques) et de levures issues de la fermentation du lait. Légèrement gazeux, le kéfir contient un peu d’alcool en quantité très faible (1%) et se conserve quelques jours sans problème. Il existe également une version de kéfir obtenue avec des jus de fruits sucrés, le kéfir de fruits.

L’origine du kéfir est assez mal connue, mais l’on suppose que cette boisson a été consommée au moins depuis la haute Antiquité dans la région du Caucase. Celle-ci serait apparue via les nomades transportant du lait animal, plus précisément de renne, chèvre, brebis et autres chameaux ou bovins.

Par ailleurs, on prête au kéfir des propriétés diététiques : entretien de la flore intestinale, amélioration du transit, renforcement du système immunitaire, etc., ce qui en fait une super-boisson comme peut l’être le jus de canneberge.

Comment préparer le kéfir ?

Très économique, le kéfir se prépare à l’aide des ingrédients suivants : eau minérale (700ml), sucre roux ou blond (3 cuillères à soupe), grains de kéfir (3 cuillères à soupe), figue séchée ou autre fruit sec (1 fruit) et deux tranches de citron. Du côté des ustensiles, seuls un bocal en verre, une passoire, un entonnoir et des cuillères (en bois ou plastique) seront nécessaires.

Crédits : Wikimedia Commons

Premièrement, il faut verser l’eau dans le bocal et ajouter le sucre, puis remuer avant d’ajouter le fruit sec, les tranches de citrons et les grains de kéfir. Par la suite, il incombe de laisser opérer la fermentation en recouvrant le haut du bocal par un linge laissant passer l’air. Le linge empêchera aux insectes de pénétrer dans le bocal et il faut savoir qu’il ne faut pas fermer ce dernier afin d’éviter une explosion.

Le kéfir doit être laissé au repos entre 24 et 48 heures à l’abri d’une exposition directe au soleil et à température ambiante. Enfin, il incombe de filtrer la boisson à l’aide d’une passoire ou d’un tamis avant de la verser dans une bouteille (à bouchon mécanique). Évoquons également le fait qu’il est possible de réutiliser les grains de kéfir en les rinçant puis en les conservant au frigo. Cette conservation se fait dans un pot entrouvert dans lequel on aura placé un peu d’eau et de sucre qu’il faudra renouveler une fois toutes les deux semaines.

Sources : We DemainBio à la Une

Articles liés :

Le thé vert est-il réellement une boisson purifiante ?

Voilà pourquoi vous devriez boire un jus de citron tous les matins

Beurk ! Il utilise un mixeur et crée un jus de McDonald’s !