in

Robin des bois moderne, il escroque 500 000 euros pour les offrir à des associations

Il y en a certains à qui le capitalisme donne de l’urticaire. C’est le cas du militant espagnol Enric Durán qui a défrayé la chronique en 2008 en empruntant près de 500 000 euros sans avoir aucune attention de les rembourser ! Loin de vouloir garder l’argent pour lui, l’intéressé en a fait don à des associations. Retour sur cette histoire invraisemblable.

Le militant anti-capitaliste Enric Durán voulait absolument dénoncer le système financier qui pour lui est quelque chose d’insoutenable. Il a également cherché à montrer que l’on pouvait désobéir, se montrer courageux et se responsabiliser. L’intéressé est partisan de la création de coopératives intégrales dont le but serait de fournir du travail en autogestion à des personnes sans emploi ou insolvables au moyen d’une monnaie locale.

« Quand j’ai commencé tout ça, j’étais inspiré par des personnages historiques comme Gandhi et je pensais qu’il était important de porter des actions comme les siennes au XXIe siècle », explique le militant, des propos recueillis par Vice News.

Actuellement en pleins démêlés avec la justice, Enric Durán a mené son escroquerie de manière astucieuse. En effet, ce dernier s’est tout d’abord bien renseigné sur la façon dont fonctionne le système d’emprunts. Effectivement, la Banque d’Espagne communique aux autres banques des informations sur les prêts, mais seulement sur les prêts dont le montant dépasse 6000 euros.

Ainsi, le militant a contracté des prêts inférieurs à ce montant. La prouesse est bien là : 492 000 euros de prêts ont été récupérés auprès de 39 organismes de crédits différents ! Durant deux ans, le manège est passé inaperçu, car Enric Durán se protégeait des contrôles en transférant régulièrement l’argent.

Le Robin des Bois espagnol a ensuite reversé cet argent à des causes anticapitalistes dont nous ignorons les noms et il a également fait un don à un journal gratuit sur la même longueur d’onde que lui nommé Crisi. Enric Durán a passé deux mois en prison en 2011 en attente de son procès et est désormais en fuite. Un mandat d’arrêt a été lancé contre lui et risque jusqu’à huit années de prison.

Sources : Vice NewsOne 360