in ,

Vibromasseur : connaissez-vous son histoire ?

Crédits : iStock

Si la masturbation a toujours été un sujet très tabou dans notre société, les choses tendent heureusement à changer doucement. Pendant de très nombreuses années, le fait de se masturber était vu comme quelque chose de très mal, voire même de sale. Aujourd’hui, on considère plus ou moins normal le fait que les hommes y aient recours. Toutefois, quand cela concerne les femmes, la masturbation reste encore plutôt mal perçue. Cela prouve encore les progrès qu’il reste à faire en termes d’égalité entre les femmes et les hommes. D’ailleurs, lorsqu’on se penche d’un peu plus près sur l’histoire du vibromasseur, on découvre qu’il est revenu sur le devant de la scène dans le but de soumettre une fois de plus les femmes, et non pas pour leur plaisir.

Le vibromasseur : un objet intemporel

Si vous pensiez que le vibromasseur était un objet très récent, vous aviez tout faux. En effet, il a été découvert qu’en réalité, le godemiché, ancêtre du vibromasseur, et qui ne bénéficie donc d’aucune assistance électrique, date de 40 avant J-C. Selon les chercheurs, Cléopâtre elle-même aurait utilisé cet objet de plaisir, sous la forme d’un rouleau de papyrus rempli d’abeilles bourdonnantes. Il s’agit donc de la preuve qu’en tout temps, les femmes ont ressenti le besoin de se faire plaisir, et ont visiblement trouvé par elles-mêmes des solutions pour y parvenir durant des centaines d’années.

À la fin du XIXe siècle, en 1883, en Angleterre, des médecins ont mis au point le premier vibromasseur, qui avait pour but initial de soulager les douleurs musculaires des femmes. Si les sources divergent à ce sujet, il semblerait que par la suite, les médecins ont commencé à utiliser cet objet dans le but de « soigner » l’hystérie des femmes. En effet, pour beaucoup de médecins, le manque d’activité sexuelle pourrait être la cause de l’hystérie chez les femmes. Le premier modèle de vibromasseur se présente sous la forme d’une longue table munie d’une balle vibrante au centre, sur laquelle les femmes doivent s’étendre, et qui est alimentée par un moteur au charbon. Il faudra attendre le XXe siècle pour voir cet objet avoir la taille qu’on lui connaît aujourd’hui, et pour qu’il soit également portatif. C’est toutefois seulement dans les années 50 que le vibromasseur est utilisé à des fins explicitement sexuelles.

Briser le tabou autour du vibromasseur

Dans les commerces spécialisés, il est aujourd’hui possible de voir un grand choix de sextoys, sous des formes diverses et variées. En effet, en fonction des modèles, les effets peuvent être complètement différents. De plus, on retrouve à présent une large gamme destinée aux hommes, ce qui est relativement nouveau. Pendant très longtemps, le vibromasseur était un objet uniquement féminin, qui avait même pour but de les soigner. Petit à petit, il est possible d’observer une libération de la sexualité, et progressivement, le voile sur les plaisirs féminins et masculins tend à disparaître.

Aujourd’hui, le vibromasseur n’est donc plus aussi tabou qu’il y a encore quelques années, et fort heureusement. L’orgasme féminin, malgré tous les mystères qu’il représente encore, est d’ailleurs mis à l’honneur par bien des marques qui osent proposer des produits très innovants, dans le seul but de donner du plaisir.