in

Voici la carte des idées reçues des Chinois sur les Européens

Un magazine américain a élaboré une carte des idées reçues à propos des pays européens les plus souvent véhiculés par les Chinois. Cette initiative a été possible grâce aux recherches des utilisateurs du moteur de recherche chinois Baidu.

À l’instar de Google, le moteur de recherche chinois Baidu comporte une fonction de suggestion vouée à compléter une phrase que l’on commence à taper dans la barre de recherche. La majeure partie du temps, les suggestions sont issues des recherches les plus fréquentes effectuées par les internautes.

Le magazine américain Foreign Policy, traitant d’affaires étrangères et d’économie, a donc imaginé une carte relative à ce que pensent les Chinois de nos pays européens. Pour chacun des pays du continent, le magazine à sélectionné la recherche la plus fréquente.

Pour la France, les Chinois pensent « qu’il y a beaucoup de noirs », tandis que la seconde requête la plus populaire est « Pourquoi la France n’arrive pas à battre l’Allemagne? ». Cette dernière recherche est ambigüe selon Foreign Policy, et ce pour des raisons de grammaire du mandarin. Il n’est pas aisé de comprendre s’il est question des guerres mondiales ou de football (en 2014 pendant la coupe du monde, la France avait perdu en quart de finale contre les Allemands). En troisième position, on trouve une question relative aux arnaques fréquentes de français envers les touristes chinois, selon eux.

Les chinois ont un fort intérêt pour le football, mais également pour des questions politiques de tout bord, parfois épineuses telles que les situations d’indépendance de certains pays, le fait que plusieurs pays parlent une même langue, mais ne sont pas unis sur un même territoire ou encore que certains pays européens ont des rapports peu amicaux avec la Chine.

Crédit Image : Foreign Policy
Crédit Image : Foreign Policy

Voici quelques une de ces idées les plus véhiculées par les Chinois à propos d’autres pays européens :

Allemagne : « Ils ont tué les juifs ».
Autriche : « Ils parlent allemand ».
Espagne : « Pourquoi n’annexent-ils pas le Portugal? ».
Islande : « n’est pas dans la zone Euro ».
Pays-bas : « Ils sont grands »
Grèce : « fauchée »
Suisse : « neutre ».
Russie : « Ils aiment se battre ».
Pologne : « ils n’aiment pas la Chine » (le Premier ministre polonais avait refusé de participer à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin en 2008)
Turquie : « Opposée à la Chine » (voir l’affaire du Turkestan oriental)

Sources : SlateKonbini