in

Volkswagen : Une association de consommateur s’attaque au géant de l’automobile

Pendant l’automne 2015, une bombe explose au sein de la firme Volkswagen. Celle-ci, déclarée depuis peu comme étant au premier rang mondial des constructeurs automobiles est accusée d’avoir truqué la réalité des émissions polluantes de ses véhicules. Mais le scandale prend  une ampleur inimaginable, il s’agit de 11 millions de voitures concernées à travers le monde. Selon certains analystes, la facture aurait pu atteindre jusqu’à 80 milliards d’euros. 

Plusieurs mois après le scandale, Volkswagen annonce que le repli de leurs bénéfices nets est plus important que prévu. Celui-ci aurait diminué de 20% sur un an, en tombant à 2,31 milliards d’euros alors qu’il était attendu au plus bas à 2,42 milliards d’euros. Ces résultats restants respectables face à l’ébranlement que connait le géant allemand.

Cependant, les ennuis ne semblent toujours pas terminés pour le groupe, puisque l’association de consommateur APDEF (Asociaciòn De Perjudicados De Entidades Financieras) vient de se saisir de l’affaire. En effet, Francisco Garcia Rafanel, le président de cette association espagnole dont la réunion se tiendra le 2 juin à Toulouse, entend fédérer les consommateurs européens pour faire céder Volkswagen. Aux États-Unis, chaque personne ayant été touchée par cette affaire a déjà reçu 5000 dollars alors que ce n’est pas du tout le cas en Europe.

10549874933_a1ee01962a_b

Le principal problème est qu’il n’est pas possible en France d’engager des actions groupées de consommateurs, c’est donc à chacun personnellement de se retourner contre les tribunaux. Pourtant, 2,6 millions de personnes sont concernées dans la métropole, et l’APDEF est là pour apporter son soutien et voir ce qu’il est possible de faire pour obtenir réparation.

21433063908_b787fffd89_o

Le second problème est que les propriétaires ayant acheté leur voitures entre 2009 et 2015 ne peuvent plus la vendre car elle n’est plus aux normes. Chacun pense ne plus avoir de solutions, mais il est important qu’ils engagent une action en justice pour obtenir une reprise de véhicule et un remboursement. En attendant cette possibilité, il est toujours conseillé de faire une estimer son véhicule, au moins dans le but d’avoir une idée du prix envisageable avant de vendre votre voiture. L’APDEF souhaite fédérer un maximum de personnes lésées, des réunions sont prévues à Montpellier, Lyon, Marseille et Bordeaux. La réunion à Toulouse aura lieu à 18h à l’Hôtel Novotel centre, Place Wilson.

Sources : FranceBleu, LePoint