,

Présidentielles 2017 & Emploi : quelles propositions par nos candidats ?

Présidentielle 2017

À ce jour, six personnalités politiques sont officiellement candidates pour l’élection présidentielle de 2017. La liste définitive sera publiée le 21 mars prochain. Après le 1er tour prévu le 23 avril 2017, il ne restera plus que deux candidats en lice pour le second tour qui aura lieu le dimanche 7 mai 2017. Dans le cadre d’une série d’articles sur les Présidentielles 2017, CitizenPost vous livre les principales propositions faites par les candidats officiels. Concernant l’emploi et les entreprises, ce résumé des programmes pourra vous éclairer !

Sommaire par thématique :

-> Éducation et Culture

-> Justice

-> Défense et Sécurité

-> Développement durable et agriculture

-> Déficit budgétaire et Collectivités territoriales

-> Santé

-> Impôts et taxes

-> Emploi

-> La politique sociale

Jean-Luc Mélenchon

-> Accéder à son programme complet

  • Augmenter le SMIC net mensuel de 16 % (1326 € net pour 35 h), fixer un salaire maximum autorisé pour limiter l’écart de 1 à 20 entre le salaire le plus bas et le salaire le plus haut dans une entreprise et généraliser une 6e semaine de congés payés pour tous les salariés.
  • Garantir la continuité du revenu en cas de perte d’emploi ou de retrait d’activité (Sécurité sociale professionnelle), refonder le service public de l’emploi, abroger la loi Travail ou loi Macron.
  • Établir le droit opposable à l’emploi et notamment à l’État en dernier ressort qui doit proposer un emploi aux chômeurs de longue durée en lien avec leurs qualifications.
  • Réaffirmer le CDI en tant que norme du contrat de travail, instaurer un quota minimum de contrats précaires pour les entreprises (10 % pour les PME, 5 % pour les grandes entreprises).
  • Reconnaître un droit de préemption aux salariés pour former une coopérative en cas de fermeture ou de vente de leur entreprise, refonder l’organisation de la formation professionnelle des adultes.

Benoît Hamon

-> Accéder à son programme complet

  • Créer un statut unique pour tous les actifs (salariés, travailleurs indépendants), notamment en améliorant la couverture professionnelle santé et chômage des indépendants.
  • Créer un droit de veto pour les représentants des salariés élus au comité d’entreprise (plus de 2000 salariés) sur les choix stratégiques de l’entreprise (robotisation, fermeture…)
  • Revaloriser le SMIC de 10 %, ainsi que l’indice de la fonction publique et les minimas sociaux.
  • Créer un droit universel à la formation tout au long de la vie de chacun pour améliorer avoir la possibilité d’améliorer ses certifications et ses qualifications.
  • Organiser la diminution du temps de travail à quatre jours par semaine en maintenant la durée légale hebdomadaire du travail à 35 heures, abroger la loi Travail.

François Fillon

-> Accéder à son programme complet

  • Supprimer les 35 heures pour passer à 39 h par semaine, « recentrer le Code du travail sur des principes sociaux fondamentaux » et « renvoyer le reste à la négociation d’entreprise ».
  • Mettre en place une exonération totale des charges sociales pour l’embauche d’un jeune en alternance.
  • Rendre obligatoire la formation professionnelle pour les chômeurs de moyenne et longue durée.
  • Perte des droits au chômage en cas de refus successifs à deux « offres d’emploi raisonnables », introduire une dégressivité de l’indemnisation chômage pour inciter à la reprise de l’emploi.
  • Abandonner le système de compensation de pénibilité du travail.

Marine Le Pen

-> Accéder à son programme complet

  • Supprimer la loi Travail, autoriser la négociation du passage à 39 heures hebdomadaires au niveau des branches professionnelles.
  • Rétablir l’apprentissage à 14 ans, réformer la taxe d’apprentissage en supprimant le droit de la collecter aux chambres de commerce et d’industrie.
  • Mettre en place une taxe additionnelle sur l’embauche de salariés étrangers pour donner la priorité à l’emploi des Français.
  • Créer un dispositif premier emploi qui exonère les entreprises des charges salariales pour la première embauche d’un jeune de moins de 21 ans.

Emmanuel Macron

-> Accéder à son programme complet

  • Obligation pour les chômeurs d’une « certaine » durée de se former pour être indemnisé, suppression de l’indemnisation chômage en cas de « refus de toute offre d’emploi raisonnable ».
  • Proposer un accompagnement personnalisé à chacun avec un bilan de compétences assorti d’une obligation de sérieux et d’assiduité pour les bénéficiaires.
  • Baisser le plafonnement des indemnités chômage (« près de 7000 € »), ouvrir les droits au à l’assurance chômage aux indépendants, commerçants, artisans et aux salariés démissionnaires.
  • Autoriser le passage à 39 heures hebdomadaires par « une dérogation au niveau de l’entreprise ou de la branche par accord majoritaire ».
  • Négocier le travail le dimanche et en soirée sur la base du volontariat et d’un accord majoritaire avec compensation des salariés.

Nicolas Dupont-Aignan

-> Accéder à son programme complet

  • Exonérer de charges sociales pendant 5 ans les entreprises recrutant un chômeur de longue durée en CDI.

L’iFRAP, Fondation pour la Recherche sur les Administrations et les Politiques Publiques, a publié début février un comparateur de programmes des candidats, accessible à tous.

Source