in

Contre l’obsolescence programmée, ce site propose 8 millions de pièces détachées

Le site Web Spareka propose d’accompagner les personnes intéressées par la lutte contre l’obsolescence programmée, ce véritable fléau incarnant une des pires déviances de nos modes de consommation. Les astronomiques quantités d’objets finissant à la poubelle pour de simples pièces inchangées deviennent de plus en plus inacceptables de nos jours.

“Chaque année, des milliers d’appareils électroménagers détériorés sont jetés et remplacés par de nouveaux appareils, ce qui engendre de graves conséquences sur l’environnement et sur le budget des ménages” explique Geoffroy Malaterre, le fondateur du site en 2006, ingénieur de formation à l’École nationale des Arts et Métiers (ENSAM).

Ce français semble avoir trouvé un moyen de lutter à une échelle nationale contre l’obsolescence programmée. Geoffroy Malaterre affirme que la moitié des appareils électriques et électroniques terminant leur course dans les déchetteries auraient pu être réparés, un comble, alors que dans divers pays, l’accès à ce type d’objets modernes est encore en dent de scie, sans parler des conséquences environnementales et des dépenses supplémentaires pour les ménages concernés.

Le site Spareka rend disponible environ 8 millions de pièces détachées permettant d’éviter de jeter sa machine à laver, son grille-pain ou encore sa tondeuse à gazon. Il s’agit d’éviter de remplacer un appareil dont seulement une ou plusieurs pièces sont défectueuses et peuvent être simplement changées.

Geoffroy Malaterre a orienté son site Web sur l’accompagnement, une pédagogie très utile pour des personnes qui, avant de s’y intéresser, ne connaissaient peut-être pas la notion d’obsolescence programmée. Identifier les pannes, proposer des pièces de rechange et rendre disponibles des tutoriels destinés à faire la démonstration des réparations sont les services proposés par la plateforme.

Voici un exemple de tutoriel, disponible sur le site Web, mais également sur la chaine YouTube dédiée :

Sources : La TribunePositivR

Notez cet article