in

Cette petite commune française installe des filtres à mégots sur les bouches d’égouts !

Crédits : Semevent / Pixabay

Après une demande émanant de collégiens, une commune du Finistère a installé des filtres à l’entrée des bouches d’égout pour les mégots de cigarette. L’objectif ? Prévenir la pollution marine, mais aussi quantifier le nombre de mégots tout en sensibilisant les habitants.

Deux filtres à mégots devant des établissements scolaires

Chaque occasion  est bonne pour rappeler les effets néfastes des mégots de cigarette sur l’environnement. En effet, pas moins de 130 000 mégots sont jetés chaque seconde dans le monde et une grande partie se retrouve dans la nature et les océans. Or, un seul mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau ! Fort de ce constat, des élèves de 4e du collège Sainte-Ursule de la commune Saint-Pol-de-Léon (Finistère) ont été à l’origine d’une initiative visant à lutter contre ce fléau, comme l’explique Le Télégramme dans un article du 23 mars 2021.

Les collégiens ont participé à une concertation avec le maire de la commune et le conseiller municipal délégué à l’environnement. Résultat, l’établissement scolaire a pu commander deux filtres à mégots aux services techniques de la ville. La pose des deux filtres a donc eu lieu à Saint-Pol-de-Léon, en face du lycée ND-du-Kreisker et devant l’entrée du collège Sainte-Ursule.

Protéger, quantifier et sensibiliser

Pour les collégiens, “la mer commence sur les trottoirs de la ville”. En effet, l’objectif de cette opération est avant tout de sensibiliser les habitants au cycle de l’eau. Il s’agit en parallèle d’inciter les fumeurs à utiliser des poubelles publiques afin d’éviter que les mégots finissent leur course dans la mer. Par ailleurs, les filtres feront régulièrement l’objet de relevés afin de quantifier les mégots que les passants jettent au quotidien. De plus, les collégiens désirent mettre au point une signalétique en guise de prévention. En effet, les usagers doivent comprendre l’opération et éviter que les filtres ne soient rapidement saturés de déchets en tout genre.

La formule ou slogan que les collégiens ont formulé rappelle une autre opération datant de 2019. La commune du Pouliguen (Loire-Atlantique) avait alors installé des plaques informatives comportant la mention “Ici commence la mer, ne rien jeter” à proximité des grilles d’eau pluviale. Ces plaques comportaient des pictogrammes concernant les mégots de cigarette, mais aussi sur les liquides polluants et autres déjections canines.

Parfois, des opérations encore plus originales sont mises en œuvre pour tenter de contrer ce genre de pollution tout en sensibilisant les personnes. En 2019, le bar Une petite mousse à Grenoble a par exemple offert pendant quelque temps une bière ou une autre boisson non alcoolisée aux clients qui rapportaient une pinte de 50 cl remplie de mégots de cigarette.