in

Plutôt que de les jeter, cette enseigne de distribution à décidé de vendre les « biscuits moches » 30% moins cher

Une enseigne de la grande distribution française surfe sur la vague du « produit moche à vendre ». Après les « fruits et légumes moches », voici les « biscuits moches » !

En effet, un produit « moche » n’est pas synonyme de « non-consommable », et en ces temps de crise, l’accent est mis sur la réduction du gaspillage alimentaire, un véritable scandale à l’échelle mondiale. Chaque année, près de 50% des denrées alimentaires produites et proposées à la vente sont gaspillées dans l’Union Européenne, alors que 79 millions de citoyens vivent au-dessous du seuil de pauvreté et que 16 millions dépendent de l’aide alimentaire d’œuvres de charité.

“Au plan national, 30% de la production n’arrive pas du champ à l’assiette. C’est une moyenne, les chiffres varient selon les variétés de produits, mais c’est beaucoup trop”, explique à propos de la France Nicolas Chabanne, porte-parole du collectif Les Gueules cassées.

Cette enseigne de grande distribution qui tente de faire des efforts n’est autre qu’Intermarché, la marque aux mousquetaires. Après sa campagne à propos des « fruits et légumes moches » en 2014, l’enseigne remet le couvert cette année en communiquant abondamment sur les « biscuits moches ».

Du 3 au 8 novembre 2015, pas moins de 150 magasins Intermarché de la région parisienne réduiront de 30% le prix de leurs paquets de biscuits dont le contenu aura été détérioré pendant la fabrication, le transport ou encore la mise en rayon. Selon Intermarché, les biscuits présenteront « les mêmes qualités nutritionnelles et gustatives » que des biscuits habituels.

Est-ce vraiment une façon de réduire le gaspillage ou une façon de limiter les pertes sèches en se donnant l’image d’une enseigne « responsable » ? Quoi qu’il en soit, il est plutôt appréciable de voir de telles initiatives, quand bien même « intéressées », alors que le Conseil Constitutionnel a rejeté les encourageantes mesures anti-gaspillage lors du vote de la loi sur la transition énergétique d’août 2015, notamment la plus importante : celle qui interdisait aux grandes surfaces de jeter la nourriture.

Pendant la Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, les « fruits et légumes moches » referont leur apparition en rayon du 15 au 17 octobre à Paris dans les enseignes Intermarché. Des animations et dégustations se dérouleront dans divers points de vente et sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris le 16 octobre, où Intermarché a promis une sensibilisation auprès des consommateurs, tout comme Monoprix avec son « Cook Truck ».

Sources : KonbiniEurope 1France InfoMr MondialisationL’Express