in ,

Qu’est-ce que le RIC, nouvelle revendication principale des gilets jaunes ?

Crédits : Pxhere

Le mouvement des gilets jaunes rassemble les citoyens autour de questions sur l’avenir, mais aussi sur comment l’État devrait fonctionner de nos jours. Une revendication a émergé ces derniers jours avec la prolongation du mouvement : la mise en place du référendum d’initiative citoyenne. Cette revendication faisait déjà partie des 40 revendications des gilets jaunes que nous avions publiées. Mais au fait, qu’est-ce que le RIC ?

Définition du RIC : Qu’est-ce qu’un référendum d’initiative citoyenne ?

Un RIC (référendum d’initiative citoyenne) est un référendum organisé à l’initiative d’une partie des citoyens. Il est parfois appelé référendum d’initiative populaire (RIP). Ainsi, il suffit que 1% de la population déclare ne pas être d’accord ou vouloir changer une Loi, un projet, un accord, ou toute autre initiative de l’État, pour qu’un vote national soit organisé et que chacun donne son avis. C’est pour cela que dans les revendications des gilets jaunes, ceux-ci ont fixé le palier de 700 000 personnes.

Un référendum d’initiative citoyenne peut être de plusieurs types :

  • Législatif : pour l’adoption d’une loi
  • Abrogatif : pour l’annulation de textes de loi
  • Constituant : un vote qui appelle à modifier la Constitution
  • Révocatoire : pour la destitution d’un membre d’une institution

Il faut aussi noter que plusieurs autres démocraties européennes ou mondiales ont fait le choix d’adopter le RIC, par exemple : la Suisse, l’Allemagne, la Croatie, le Liechtenstein, la Lettonie, la Slovénie.

Référendum initiative citoyenne RIC
Crédits : Common Files Wikipédia, auteur inconnu

Les bénéfices d’instaurer un référendum initiative citoyenne

Les défenseurs du référendum populaire mettent en avant plusieurs avantages :

Garantir les promesses de campagnes

En effet, cela deviendrait compliqué pour un politique d’agir à l’encontre de ses promesses, pour la simple et bonne raison qu’il pourrait alors perdre sa place.

Offrir une stabilité et une légitimité aux décisions prises

En effet, quand un gouvernement appliquerait un projet de loi décidé ou proposé par la population, ces décisions seraient difficilement rétractables. Fini donc le détricotage des décisions prises par le précédent gouvernement. Chaque gouvernement pourrait donc enfin se consacrer au présent et au futur du pays.

Réduire le gaspillage d’argent public

Dans la suite de l’idée précédente, il deviendrait ainsi inutile pour un gouvernement de se lancer dans un projet extrêmement cher qui s’étalerait sur plusieurs années sans que celui-ci ait reçu le soutien des citoyens.

Permettre au peuple de choisir et de se responsabiliser

Si l’on soumet des projets de loi au peuple, celui-ci devra aussi réfléchir à son vote et peser le pour et le contre avant de voter. Il deviendrait ainsi difficile pour les citoyens de charger le gouvernement ou un élu pour un choix pris collectivement.

Éviter le lobbyisme ou la corruption

En effet, pourquoi une entreprise chercherait à obtenir des passe-droits sous quelque forme que ce soit si les citoyens peuvent finalement poser un veto dessus ?

Entendre toute la population et rendre inutiles les bras de fer avec le gouvernement

Avec le RIC, tous les corps de métier pourront se faire entendre, pas seulement ceux qui peuvent porter atteinte au gouvernement ou à l’économie grâce aux grèves.

Pourquoi aujourd’hui le RIC est-il une possibilité sérieuse pour faire évoluer notre démocratie ?

L’évolution et l’accès à la technologie est l’une des raisons qui rend facile et finalement peu coûteuse la mise en place de multiples référendums.

De plus, l’idée est née il y a maintenant plus de 30 ans, puisque François Mitterrand en parlait déjà en 1988 et qu’un projet de loi avait été déposé en 1993 dans ce sens.

Mais l’apparition de la notion même du RIC est surtout la preuve que les citoyens, au moins une partie, veulent un changement majeur dans la façon de fonctionner de notre démocratie.

Le référendum citoyen, la dernière crise pour résoudre toutes les crises ?

Il est impossible de se prononcer sur ce qu’il se passerait si le RIC était finalement adopté en France, mais dans l’absolu, cette seule revendication des gilets jaunes pourrait permettre de savoir ce que le pays pense des 39 autres revendications des gilets jaunes et de toutes les prochaines portées par d’autres.

Sources : clic-ric.org, article3.fr

Vous aimerez aussi :

Le Smic va-t-il vraiment augmenter de 3% d’ici janvier 2019 ?

Gaz lacrymogènes : une question de santé publique que le gouvernement et les fabricants passent sous silence

Il suffirait que 3,5% d’une population soit mobilisée pour renverser un gouvernement sans violence

Notez cette actu