in

En Inde, une école harmonise éducation et environnement avec ses élèves

Une construction en ecobricks. Crédits : capture d'écran vidéo YouTube "A unique school that accepts waste plastic as fees - Akshar School", NorthEast Now

L’éducation est une chose essentielle, mais malheureusement inaccessible pour de nombreuses personnes à travers le monde. En effet, elle a un coût que certains ne peuvent pas assumer. Pour pallier cela, une école indienne a décidé de créer une école gratuite pour tous. Le terme de “gratuit” est relié à une dimension purement monétaire. Cependant, les futurs étudiants doivent payer leur entrée sur les bancs de l’école grâce à une monnaie bien particulière… qui a dit qu’éducation et environnement ne font pas bon ménage ? 

Les déchets plastiques remplacent les frais de scolarité pour responsabiliser les élèves

Les écoliers payent leur entrée à Akshar School en ramenant des déchets plastiques provenant de chez eux ou en nettoyant une zone polluée. En Inde, la pollution de l’air est l’une des plus élevées au monde. Les déchets plastiques polluent également la terre et les eaux, véhiculant des maladies mortelles. En outre, pour se réchauffer, beaucoup de personnes pauvres brûlent les détritus, empirant davantage la qualité de l’air à cause des effluves toxiques que cela dégage. L’école Akshar School estime que les enfants doivent avoir conscience des enjeux écologiques actuels qui sont déterminants pour leur avenir. En outre, réduire l’impact environnemental nocif généré par les déchets permet aux élèves d’étudier dans un environnement plus sain.

Les élèves travaillent également à mi-temps dans le pôle de recyclage du campus scolaire. Ce dernier est sponsorisé par l’ERDF (Education Research and Development Foundation), une fondation indienne dont le but est de soutenir l’éducation dans les milieux défavorisés. Elle est aussi sensible aux causes environnementales, souhaitant soutenir l’école dans sa démarche. Les déchets récupérés par le pôle recyclage sont ensuite transformés en ecobricks, des déchets plastiques qui servent de blocs de construction par la suite. Cela renforce la cohésion de groupe et l’entente des élèves engagés pour un même projet.

L’éducation passe par le respect de l’environnement

Le ramassage des déchets n’est pas la seule tâche à réaliser par les élèves de l’Akshar School. En Inde, le nombre d’animaux errants, comme les chiens et les chats, est innombrable. Chaque campus d’Akshar dispose alors d’un refuge pour animaux, avec pour objectif de leur venir en aide. Les élèves doivent également contribuer au bien-être des animaux et les aider à trouver une famille. Ils apprennent à fournir les soins médicaux de base à leurs amis les bêtes, en plus d’apprendre ce qu’est la compassion et la générosité. Favoriser le bonheur animal revient aussi à prendre soin de la nature et de son équilibre.

education environnement animaux
Crédits : Soumen Tarafder/iStock

Ainsi, Akshar school base son éducation sur le respect de l’environnement en inculquant à ses élèves des valeurs altruistes. En classe, ils découvrent les rudiments du jardinage, de l’irrigation ou encore de la menuiserie. La maîtrise des éléments naturels, toujours dans le respect et la parcimonie, passe également par l’apprentissage de la technologie solaire et de l’électronique. L’éducation d’Akshar School est donc bel et bien reliée à l’environnement. L’école tente de montrer que l’on peut utiliser les procédés actuels pour remédier aux problèmes environnementaux :

Nous avons réalisé que l’éducation devait être pertinente sur le plan social, économique et environnemental pour ces enfants – Mazin Mukhtar, fondateur d’Akshar School (interview de The Better India)

Enfin, les plus grands élèves sont rémunérés pour donner des cours aux plus jeunes. Il s’agit là aussi d’une grande responsabilité, car les enfants financent eux-mêmes leurs études, inculquant à leurs cadets les valeurs essentielles prônées par l’école. Leurs parents n’ont plus à s’inquiéter de trouver les fonds pour renflouer les frais scolaires.

education environnement irrigation
Crédits : fotosr/iStock

Si Akshar School possède déjà plusieurs campus dans le nord de l’Inde, elle espère pouvoir les multiplier dans tout le pays. Mêler éducation et environnement pourrait permettre à l’Inde de changer son mode de consommation dans le futur.

Sources : L’info Durable, Akshar Foundation

Vous aimerez aussi :

Le Sikkim, premier état au monde a avoir été certifié 100% biologique !

Et si on transformait l’intégralité des emballages alimentaires en meubles ?

Et si vous produisiez votre propre biogaz à domicile ?